Danse
Laisser un commentaire

Aller voir un ballet : mon rêve

Mon rêve s’est réalisé le vendredi 12 octobre à la Filature. Je suis allée voir le ballet de l’Opéra national du Rhin : les Variations Goldberg chorégraphié par Henri Spoerli.

Après cette semaine chargée, je suis ravie de m’asseoir confortablement sur mon siège W12 à la Filature, pour une soirée bercée par la musique de Bach (j’ai eu un super tarif grâce à ma carte de membre FASILA Danser ;)). Quand les lumières s’éteignent, je trépigne. Seul le piano est éclairé. Waouh. Piano, danse classique : tout ce que j’aime.

Le rideau s’ouvre et de multiples pièces s’enchaînent. C’est intéressant, beau, surprenant. Et très technique ! J’apprécie les mouvements et les chorégraphies, en particulier les nombreux décalés qui sont plutôt bien réalisés. J’ai une affection particulière pour les danseuses féminines, mais certaines chorégraphies masculines sont très bien aussi. J’adore les duos, et les solos (le plus impressionnant). Quand plusieurs danseurs sont sur scène, il y a souvent des solistes, mais impossible de tout regarder en même temps, et j’aime aussi observer ceux qui font plus office de “figurants”. J’en prends plein les yeux quoi. Et les oreilles (bon pianiste).

Le ballet a duré environ 1h30. J’avoue, mes paupières sont lourdes, mais je vous ai dit, la semaine a été chargée ! Et puis, j’aime bien Bach, mais ce n’est pas très “varié” si j’ose dire. Mais c’est reposant et ça fait du bien. De la variété, il y en a quand même : je ne peux que souligner la beauté des morceaux lents, tout en précision et en souplesse, mais également le dynamisme et la virtuosité d’autres scènes.

Le final est splendide. L’ouverture est reprise en partie, avec un autre éclairage, et cette fois on reconnait les danseurs solistes qu’on a vu à plusieurs reprises durant le spectacle. En passant les éclairages sont beaux, en particulier la bande de lumière blanche qui mettait admirablement en valeur la danseuse avec son costume violet. Rien à dire sur les costumes d’ailleurs : simples et efficaces, parfois sans plus. Je regrette de ne pas avoir vu de véritable tutu, mais ce n’était pas l’esprit. Dernière scène, les lumières s’éteignent. J’applaudis presque machinalement pendant toute la durée des saluts, fermetures et ouvertures de rideaux, remise des bouquets de fleurs, etc.

J’ai aimé ce ballet, cette sortie mulhousienne en fin de semaine, par des températures un peu fraiches mais pas trop… En sortant de la Filature, Mulhouse était jolie, jolie.

En face de la Filature – © My-Mulhouse.fr

Reflets dans l’eau… – © My-Mulhouse.fr

J’ai aimé : les pas de danse classique mais avec une certaine liberté qui tendait parfois vers la danse contemporaine (je suis pas spécialiste mais bon), les éclairages…
J’ai moins aimé : certains costumes…

Classé sous : Danse

de

J’ai toujours adoré prendre des photos partout où j’allais (restaurants, balades en ville…), et j’ai souvent rêvé d’être journaliste pour rédiger mes critiques. Je m'exprime donc sur ce blog avec plaisir, depuis son lancement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *