Humour
Laisser un commentaire

Antoine Schoumsky à l’Entrepot : humour noir et gros fous rires !

Emmanuelle l’a interviewé en exclusivité pour vous, il ne nous restait plus qu’à découvrir son spectacle… Et nous n’avons pas été déçues ! Antoine Schoumsky est vraiment un sacré énergumène !

Comment résumer le one-man-show d’Antoine Schoumsky ? Il démarre de manière très simple : Schoumsky, incarcéré à la prison de Villepinte, participe à un programme de réinsertion par l’humour intitulé “Youpi Cellule”. Le détenu Schoumsky lance sans trop de conviction une ou deux vannes (volontairement) un peu pourries, avant de finalement commencer à raconter sa vie en prison, au travers d’une galerie de personnages plutôt savoureux : Gérard le psychologue de la prison autodidacte qui organise des débats sur la pornographie, ou le compagnon de cellule qui a une araignée au plafond… Schoumsky est un excellent acteur, chaque personnage est tellement improbable mais tellement drôle qu’on se laisse vite emporter.

Schoumsky évoque également sa vie, avec notamment une conversation avec son chat après avoir pris des champignons hallucinogènes, ou bien ce qui a fait basculer sa vie : un incident survenu alors qu’il essayait de médiatiser son œuvre d’art, sa chanson phare, un monument de poésie intitulé “La succursale de l’amour” (parce qu’à la base, la passion de Schoumsky, ce n’est pas l’humour, mais la musique ! Il ne rencontre pas vraiment de succès dans ce domaine, bizarrement ;)).

Schoumsky au parloir Mulhouse

Je ne pourrai pas trop vous restituer ses blagues ici parce que je ne veux pas gâcher la surprise à ceux qui iront voir son spectacle dans le futur, mais j’ai vraiment beaucoup, beaucoup rigolé, comme le reste des spectateurs. Parfois, mon cerveau faisait une petite pause pour se demander “Non, mais il a vraiment osé dire cette horreur ?”… Mais ce qui me fait rire c’est l’humour noir, le second degré et tout ce qui est un peu caustique, donc j’ai passé un excellent moment.

Après le spectacle, nous (Emmanuelle, son fiston, Raymond et moi) avons eu la chance de discuter avec Antoine, qui est en vrai nettement moins effrayant que son personnage. On a même pu prendre des selfies avec lui :). En plus, on peut se dire que nous avons côtoyé une célébrité en devenir, car il participera à l’émission “On ne demande qu’à en rire” très prochainement… J’ai vraiment hâte de voir ce qu’il va pouvoir pondre comme horreurs à la TV :).

En passant, c’était la première fois que j’allais à l’Entrepot, et j’ai vraiment apprécié l’ambiance sympa (le personnel y est pour beaucoup !) et le lieu même qui a un certain charme. Du coup, j’y retourne dès cette semaine pour voir Max Boublil. Je vous raconterai !

Je laisse maintenant la parole à Emmanuelle :

Schoumsky ne fait certes pas dans la dentelle, il est parfois un peu cru mais sans doute jamais vulgaire. Entre acide psychopathe et sympathique schizophrène, il passe d’un personnage à l’autre en emportant son public dans des crises de rire et des crampes d’abdos. Schoumsky aura réussi, le temps d’un spectacle, à nous marquer le visage d’une ou deux rides supplémentaires tant nos zygomatiques auront été sollicités.

Au delà de cela, Schoumsky, quand il redevient Antoine, est un homme de parole au contact facile. Homme de parole car il a tenu sa promesse de nous offrir nos petits plaisirs du selfie, contact facile car, instinctivement et naturellement, il est venu à nous après le spectacle en nous faisant la bise en guise de poignées de main.
Bref… Antoine Schoumsky est véritablement un nom à retenir et à ne pas oublier !!!

J’ai aimé : l’humour grinçant, le personnage du chat de Schoumsky, tellement prétentieux
J’ai moins aimé : le temps passe trop vite quand on s’amuse !

Infos pratiques :
L’Entrepot
50 rue du Nordfeld
68100 Mulhouse
Tél. : 03 89 54 46 31
Site web : http://www.lentrepot.org/
Classé sous : Humour

de

Mulhousienne d'adoption, je suis peu à peu tombée sous le charme de cette ville. Sous ses airs de grande cité industrielle elle cache des tas de petits trésors que j'aime dénicher au gré de mes promenades...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *