Humour
Laisser un commentaire

Arnaud Cosson: “Oh la la” à l’Entrepôt!

“Oh la la”, peut tant être positif que négatif qu’on ne sait à quoi s’attendre. Un spectacle qui commence par ces mots, on ne sait pas trop où ça mène, mais au final j’ai été séduite par Arnaud Cosson et son “Oh la la”.

J’avais découvert l’Entrepôt avec Laura Laune il y a quelques mois, et ce soir, j’ai eu le grand plaisir de passer un peu plus de temps dans cet établissement d’humour mulhousien. Il y a bien sûr le spectacle, mais finalement, c’est plutôt pas mal de s’installer avant, de déguster un petit verre et/ou un bon petit plat local et frais, afin de s’imprégner de l’ambiance et de discutailler avec les tenanciers. On s’y sent bien. Ca présage une bonne soirée.

Puis, on prend place au premier rang pour profiter du spectacle, – il paraît qu’on a moins de chance d’être choisi par les artistes pour monter sur scène, car ils préfèrent des gens courageux mais pas trop téméraires, et piochent plus dans le 2-3ème rang…- la lumière se tamise, la musique retentit… on lance les applaudissements. Le comédien entre en scène.

Arnaud Cosson à l'Entrepôt - © My-Mulhouse.fr

Arnaud Cosson à l’Entrepôt – © Camille Dietsch pour My Mulhouse

Arnaud Cosson débute avec plusieurs versions de “Oh la la”. J’avoue que j’ai du mal à me mettre dedans et me fais la réflexion “Oh la la, je me suis peut-être gourée”… mais après cette micro-minute, je me détends et la suite me convainc…

Entre les jeux de lumières, les flashbacks, les défis vestimentaires et le décor, on entre assez rapidement dans l’univers de Jean-Guy, ce mec à la “no-life”. On fini presque par avoir de la compassion pour lui. Ce que j’ai trouvé fort c’est la prestation d’Arnaud Cosson, parce qu’à de multiples reprises, je me suis forcée à me rappeler qu’il jouait un personnage. Les mimiques, la gestuelle, le corporel… il les a. C’est clair.

J’ai bien cru qu’il allait nous vomir dessus, mais c’était son personnage… fallait s’en rappeler, bécasse que je suis!

Oui, car Arnaud Cosson nous en envoie des lourdes parfois. J’avoue ne pas avoir été fan de deux ou trois moments de blague graveleuses (rien à voir avec le gravier), mais ça a beucoup fait rire, et après tout… c’est la vie, non?

Il a bien accueilli un membre du public sur scène (bravo Francis!) et lui a réservé sa meilleure cuvée, je pense que le public tout entier en a été jaloux.

C’est avec le recul de quelques heures que finalement je me dis qu’il a attaqué pleins de sujets de fond, de manières différentes, et a bien utilisé l’espace scénique pour ça, ainsi que les lumières et la musique. Il nous a même gâté d’une petite touche personnelle musicale rondement menée.

Et la fin… pas de spoiler, mais franchement… je lui adresse mes félicitations, car une fin comme ça… c’est assez rare pour être noté. Merci Arnaud Cosson pour cette soirée, et mes excuses pour les notes au premier rang (j’avoue que ça doit perturber) :s

J’ai aimé : l’accueil chaleureux de Sara la tenancière et ses parents; la fin du spectacle qui m’a agréablement surpris, j’en ai été soufflée; et le fait de pouvoir voir le comédien après le spectacle pour lui dire bonsoir.
J’ai moins aimé : (c’est très personnel) quelques blagues faciles sur les femmes, le mariage… un humour qui ne m’a pas titillé les zygomatiques.
Infos pratiques :

Arnaud Cosson : Oh la la – Jeudi 12 mai, vendredi 13 mai et samedi 14 mai à l’Entrepôt.

L’Entrepôt, théâtre d’humour
50 rue du Nordfeld
68100 Mulhouse
Tél. : +33 (0)3 89 54 46 31

Classé sous : Humour

de

Sundgauvienne de naissance, Mulhouse était pour beaucoup « the place to be » lorsque j’étais ado. Aujourd’hui, après de nombreuses années de vie un peu partout en France et à l’étranger, je me re-pose et re-découvre cette ville. Je vous propose de m’accompagner dans mes découvertes et kiffs sur une « place to be » parmi tant d’autres dans ce monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *