Expos
Laisser un commentaire

Ateliers ouverts : rencontre avec les artistes mulhousiens (2)

Les samedis 18 et 25 ainsi que dimanches 19 et 26 mai, les amateurs d’Art étaient invités à découvrir les œuvres de plus de 70 artistes mulhousiens qui ont ouvert leurs ateliers au public. Dans la 1ère partie de mes visites je vous ai présenté quelques artistes que j’avais sélectionnés car j’ai aimé leur œuvre. Il y en a bien sûr encore d’autres et je ne pouvais pas résister à la tentation d’en citer encore quelques-uns.

Donc après avoir rendu visite aux artistes de l’ancienne Tuilerie Lesage, de la Manufacture 340, du collectif Jack Preiss et rue de la Lanterne, ma prochaine étape a été l’Atelier 14, passage des Augustins pour saluer Sandrine et Matthieu Stahl et une fois de plus admirer leurs oeuvres que j’aime beaucoup personnellement (voir l’article «Love Maps 21» de Matthieu Stahl au Musée des Beaux-Arts… et bientôt un article concernant le travail de Sandrine ici-même sur votre magazine My Mulhouse pour découvrir son étonnant travail).

Atelier 14 Sandrine et Matthieu Stahl

Atelier 14, Sandrine et Matthieu Stahl – ©Ray Mond pour My-Mulhouse.fr

Je me rends ensuite dans le Centre Historique et après avoir grimpé quelques étages je trouve deux jeunes artistes dans «l’Atelier de Juliette». Juliette Vergne travaille le textile et ce qui est marquant dans son œuvre c’est qu’elle n’utilise que des colorants naturels qu’elle fabrique elle-même à base de plantes dans une approche écologique. Selon ses dires, elle aime reprendre le temps de produire, de renouer des liens avec l’objet ; où le fait main, l’accident, les petits défauts apportent une dimension humaine. Transmettre par l’outil, la main et leurs empreintes lui permet d’introduire une part de sensibilité à l’objet, cette sensibilité humaine que j’ai si bien ressenti chez elle. Juliette avait aussi pour la circonstance invité Piera Astorg, jeune artiste designer graphique et textile, pour qui imprimer, reproduire et multiplier est une fascination qu’elle vit grâce à la sérigraphie et la tampographie.

Atelier de Juliette Vergne

Atelier de Juliette Vergne – ©Ray Mond pour My-Mulhouse.fr 

Puis je découvre l’Atelier Nomade dédié à la photographie, rue des Archives, où j’ai particulièrement pu admirer le travail photographique de grande qualité de Luc Georges, diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Dijon, ancien enseignant en graphisme, image et communication au Quai, école d’Art de Mulhouse. L’émotion éveillée chez moi par ses travaux a encore été amplifiée lorsque j’ai pris connaissance du travail qu’il a accompli en élaborant un livre sur « La Vie des Auxilliaires de Vie » qui met en valeur le travail réalisé chaque jour par les intervenants de l’aide à domicile, ma mère ayant été il y a bien longtemps déjà une de ses auxiliaires qu’on appelait à l’époque de mon enfance «aide familiale».

J’ai bien sûr également apprécié les travaux de belles factures des autres photographes présents, travaux divers, compositions en couleur, n&b et argentiques. Certaines photos de Jean-Jacque Delattre peuvent même, à mon humble avis être confondue avec des œuvres acryliques tellement les teintes sont proches de celles-ci.

Luc Georges

© Luc Georges

A quelques mètres de là, dans la foulée je grimpe à pied les 5 étages qui me séparent de Bernard Latuner, artiste incontournable de la ville pour me retrouver dans son atelier très lumineux grâce à la baie vitrée de grande taille qui donne sur la rue Mercière. Bernard m’explique son travail actuel qui, commencé il y a un certain temps déjà, avait été interrompu par l’exposition « Peplum » au Musée des Beaux-Arts. Le travail en cours consiste à l’élaboration de « Musées de la Nature », dont l’un est déjà visible sur une place d’Illzach. Son travail est croisé avec celui de Mathieu Husson, les deux artistes dénonçant ainsi les aberrations écologiques comme la déforestation à outrance qui met en péril l’équilibre écologique. Pour cela, Mathieu a élaboré une palette fabriquée en bois précieux d’acajou provenant d’une forêt d’Amazonie clouée avec des clous dorés à la feuille qui sera vendue aux enchères, le bénéfice de la vente allant à une association de défense de la nature.

J’ai aimé : je me répèterais en disant que j’aime le concept de ces week-end «Ateliers Ouverts» et tout ce qui tourne autour…
J’ai moins aimé : le manque de temps pour ne pas pouvoir visiter tous les artistes… mais je me console en sachant que Mulhouse est assez riche en évènements de ce type, ce qui me permettra tôt ou tard de les voir tous un jour.

Infos pratiques :
www.ateliersouverts.net
Classé sous : Expos

de

De nature curieuse, je m'intéresse à tout mais en particulier à l'Art sous toutes ses formes. Mulhouse, de par sa richesse artistique, culturelle et historique est un vrai bonheur pour le photographe passionné que je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *