Portraits
Commentaires (5)

Avant le Festival Les Mains Nues… zoom sur un artiste !

Ce week-end, du vendredi 09/05/14 au dimanche 11/05/14, ce sera 3 jours de fête, de concerts, de performances artistiques, d’échanges et de rencontres pour la 3ème édition du Festival Les Mains Nues. Un panel éclectique d’artistes s’est donné RDV, dans un même lieu, le Temple St Etienne à Mulhouse, autour d’un même thème : la féminité !

Parmi ces artistes mulhousiens, tous bénévoles, j’ai pu rencontrer et suivre Matthieu Stahl dans l’élaboration de son projet, en pleine réflexion par rapport à la question : “C’est quoi la féminité aujourd’hui?”.

féminité selon matthieu stahl

Volupté/Charnel ou une certaine vision de la féminité selon Matthieu Stahl – © My-Mulhouse.fr

Matthieu Stahl a une idée derière la tête, on ne sait pas encore exactement laquelle, lui seul détient le secret, lorsqu’il lance un appel via les réseaux sociaux auprès des femmes. Il leur demande juste d’écrire une définition, une citation par rapport au mot “FEMINITE”. Une dizaine de femmes lui répondront, l’une d’elle osera même lui envoyer une version masculine (pas prévue au départ mais finalement intéressante et pas si “mâle” cette vision aussi).

Dans ce cadre là, il rencontre notamment Géraldine Arkoub-Thiébaux, professeure de français au collège Lucien Herr à Altkirch, qui lui propose d’entrée de jeu de faire participer ses deux classes de 3ème et de leur faire prendre part au projet.

Avec mes élèves de 3ème, on étudie cette année les héroïnes de romans du 19ème et 20ème siècle et le projet de Matthieu m’est apparu totalement dans la continuité des études de textes vus en cours. C’est une manière de les faire réfléchir sur la question de la féminité et d’élargir leur vision de la femme au 21ème siècle, à travers leur regard et leur expérience personnelle aussi.

Emballé, c’est acté, l’idée de Géraldine séduit Matthieu!!! ;-). Tout cela se passe pendant les vacances de février et, à peine la cloche de la rentrée sonnée, la professeure de français présente ce projet mêlant à la fois l’art et l’écriture à ses élèves.

Ces derniers se sont pris au jeu, même si certains ont eu un peu de mal au début, surtout parmi les garçons. La professeure, quant à elle, prend un réel plaisir à ouvrir ses élèves à ce qu’il se passe culturellement autour de chez eux, mais aussi à agrémenter d’une touche d’art, touche qu’elle affectionne particulièrement, ses cours qu’elle aime enseigner de manière pas trop “formatée”.

Géraldine Arkoub-Thiébaux ne s’arrêtera pas là. Elle veut désormais donner une dimension 3D à ce travail fait avec ses élèves et invite Matthieu Stahl au collège pour parler de son projet et de son travail artistique. RDV sera pris le vendredi 11/04/14 où Matthieu viendra au collège Lucien Herr à Altkirch, tout un après-midi, à la rencontre des 2 classes de 3ème de Géraldine.

art au collège

Rencontre de Matthieu Stahl avec les élèves de 3ème – © My-Mulhouse.fr

L’artiste se présente :

Bonjour, je m’appelle Matthieu Stahl, j’ai 47 ans, je suis C.P.E. (eh oui, il vient aussi de l’éducation nationale !) mais également musicien, plasticien et peintre. Pour le Festival Les Mains Nues de cette année, mon projet est le suivant : récupérer (la récup’ ça le connaît… il y a toujours une notion de récup’ dans ses oeuvres !) des définitions du mot “FEMINITE” sur des petits cartons (le carton aussi ça lui parle, c’est un des matériaux qu’il aime utiliser pour ses créations artistiques…) de format 10×10 cm, des définitions provenant initialement que de femmes, puis de vous aussi, garçons et filles grâce à la réjouissante proposition de votre professeure de français. Mon travail est alors de traduire en dessins et en peintures ces définitions.

Les quelques 60 paires d’oreilles sont grandes ouvertes, les regards des élèves semblent attentifs et il y eut de jolis sourires avec une pointe de satisfaction et d’émotion non dissimulée lorsque Matthieu ajouta :

J’ai découvert vos définitions un matin au petit déjeuner et j’ai passé un très bon moment. Je considère que c’est un très beau cadeau et j’espère que ce que je vais vous rendre sera à la hauteur. Pour moi c’est un vrai challenge !

Matthieu leur parlera ensuite de son travail d’artiste peintre d’une manière plus générale. Il est inspiré par Basquiat, baigne depuis toujours dans le mouvement artistique punk et le street art. On y trouve un mélange d’abstrait et de figuratif, beaucoup de tracés et lignes brisées, de formes géométriques, de collages aussi. “On arrache, on coupe, on colle, on agrafe…“, comme il expliquera d’ailleurs.

Un élève observe ses oeuvres et lui demande pourquoi autant d’intérêt pour les carrés. Matthieu, sourire aux lèvres et oeil espiègle, répondra: “…parce que ma femme fait des ronds…”. C’est sans doute très vrai, très drôle en tout cas cette réponse pour qui connaît sa charmante épouse ;-). A l’artiste de poursuivre :

Tout est géométrique dans mon travail mais totalement déconstruit. Ce n’est jamais fermé, jamais d’équerre, tout est un savant mélange de déséquilibres qui se rééquilibrent au fur et à mesure du temps et des expériences. Ca laisse une place au danger, t’oblige à te battre, à toujours aller de l’avant. Je ne sais jamais où je vais exactement. Je fais des aller-retour, ce que j’essaye sur une toile, je le réutilise parfois sur d’autres. C’est pourquoi mes toiles ont l’air de se ressembler mais sont à chaque fois différentes…

Bien des messages ont été lancés par Matthieu dans ces quelques phrases !!! On écoute, on entend, on prend… ça résonne en nous cette façon d’exprimer son art qui n’est finalement que le reflet de sa vision de la vie… Et tout à coup, je repense à cette représentation de Clément, ce jeune élève de 14 ans, qui définira la féminité en me présentant un dessin d’un volant de voiture et d’une route… Je reste interrogative, il m’explique : “Pour moi, c’est une voix (voie) qui nous guide toute notre vie, une mère, une femme, la voix du GPS”… Je reste bouche bée, Clément m’aura subjuguée…

la féminité

Représentations de la féminité par les élèves de 3ème… en attendant l’artiste… – © My-Mulhouse.fr

L’après-midi aura bien vite défilé, se terminant par un goûter convivial offert par la professeure de français. Matthieu répondra à toutes les questions des élèves et se proposera même de renfiler sa casquette de CPE pour leur apporter un conseil en matière d’orientation, dans le domaine des arts plastiques particulièrement.

Je finirai cet article en vous invitant (tout comme l’a fait Géraldine avec ses élèves) à venir découvrir l’ensemble des définitions recueillies et de leur traduction en dessins par Matthieu Stahl au Temple St Etienne à Mulhouse à partir de ce vendredi 09/05/14.

Le Festival Les Mains Nues, en accès libre, regorge de moult autres belles performances et surprises artistiques, la fête battera son plein jusqu’au dimanche 11/05/14 et l’exposition restera visible jusqu’au 02/06/14.

J’ai aimé : l’enthousiasme, l’implication et l’ouverture d’esprit de cette professeure qui orchestre ses cours avec dynamisme et ose élever ses jeunes au delà des manuels scolaires. J’ai aimé aussi le rebondissement de l’artiste qui, du coup, a modifié et élargi son projet initial. Bravo à vous deux, bravo à l’ensemble des élèves et à leur intéressante participation !
J’ai moins aimé : le fait de devoir attendre jusqu’à ce WE pour découvrir le travail abouti ainsi que l’ensemble des oeuvres et projets des autres artistes sans lesquels un tel festival ne peut exister.

Infos pratiques :
Site du Festival Les Mains Nues : lesmainsnues.blogspot.fr
Site du projet de Matthieu Stahl : projetfeminites.tumblr.com
Classé sous : Portraits

de

Amoureuse de ma ville, j'aime y vivre et y découvrir les perles culturelles qu'elle nous propose et nous offre en permanence (concerts principalement, expos, festivals en tout genre mais aussi jolies boutiques, endroits atypiques...). Et comme je dis toujours, quand j'aime J'AIME et j'aime partager ce que j'aime...

5 Commentaires

  1. Un très bel article, un beau récit qu’on dévore du début à la fin et qui donne envie de connaître mieux cet artiste généreux… Go to the Festival des Mains Nues !

  2. Raymond dit

    Un grand bravo à Matthieu et Géraldine pour cette superbe collaboration artistique dans le cadre de l’éducation nationale en dehors des chemins battus et aussi à Emmanuelle qui nous a immergé avec talent dans cette magnifique aventure …et vivement vendredi au Festival 🙂

  3. Raymond dit

    Un grand bravo à Matthieu et Géraldine pour cette superbe collaboration artistique dans le cadre de l’éducation nationale en dehors des chemins battus et aussi à Emmanuelle qui nous a immergé avec talent dans cette magnifique aventure …et vivement vendredi au Festival 🙂

    • Raymond dit

      Heu, j’ai bégayé là, non? il y a deux fois le même post…! 😉

  4. Ramon CIURET dit

    Je découvre à l’instant cet article et ayant vu depuis l’exposition…Eh ben, chapeau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *