Tous les articles

Ma sélection pour la saison 2019-2020 de la Filature

Chaque année en juin, la Filature présente la prochaine saison lors d’une soirée festive. Voici mes coups de coeur en avant-première.

Danse : Maguy Marin et Jan Fabre

C’est toujours ce que je sélectionne en premier dans le programme car la danse c’est vraiment le spectacle vivant que je préfère. Et à la Filature, la programmation est toujours très attirante. Bine sûr, je me laisserai surprendre par les nombreuses propositions de chorégraphes que je ne connais pas, mais je ne manquerai pas les valeurs sûres que sont Jan Fabre et Maguy Marin (dont j’avais adoré l’hypnotique BiT).

Jan Fabre, “Attends, attends, attends (pour mon père) ©Wonge Bergmann

May B (Maguy Marin), mardi 5 mai
Attends, attends, attends…(pour mon père) (Jan Fabre), samedi 14 mars

Théâtre : “Othello” et “Piscines”

Au fil des saisons, j’ai fait de belles découvertes à la Filature et cette année j’avais beaucoup aimé le cycle de théâtre du réel, avec notamment un mémorable “Stadium”. Je choisis Othello, car c’est une des plus belles pièces de Shakespeare, et “Piscines”, car la thématique m’interpelle.

Othello (William Shakespeare-Aurore Fattier) : jeudi 28 et vendredi 29 novembre
Piscines (Francois Bégaudeau-Matthieu Cruciani) : mardi 12 et mercredi 13 mai)

Chanson : Jeanne Added

J’ai écouté en boucle son titre “Mutate”, sa voix et son univers me séduisent…J’aime pouvoir écouter des artistes comme Jeanne Added ou encore Girls In Hawaii dans la grande salle pour le bonheur d’une acoustique irréprochable.

Jeanne Added : mardi 10 décembre

Jeanne Added © Julien Mignot

Cirque : le cirque Eloize

C’est habituellement en décembre que la Filature se transforme en chapiteau géant pour un spectacle de cirque tout public. Après avoir été conquise par l’incroyable Slava’s Snowshow, je me réjouis de voir enfin les Canadiens du cirque Eloize.

Cirque Eloize : du 4 au 7 décembre

Cirque Eloize © Pierre Manning
Infos et abonnements :
La Filature, Scène nationale
20 allée Nathan Katz
68100 Mulhouse
Tél. : 03 89 36 28 28
http://www.lafilature.org
https://www.facebook.com/LaFilature.Mulhouse/

Ban Thai : un excellent restaurant thailandais à (re)découvrir

[EDIT 02/03/2020] Le Ban Thai est malheureusement définitivement fermé.

Excentré, presque confidentiel, le Ban Thai vaut toutefois le détour. Je vous dis pourquoi :-).

Le Ban Thai est situé rue de Bâle, non loin du Rustique. C’est en sortant d’un chouette spectacle à la Filature qu’on a eu l’idée d’y aller : il n’est pas très loin et évite d’aller au centre-ville. Mais ce ne sont pas les seuls atouts du Ban Thai bien sûr !
Depuis quelques temps, on a de plus en plus de choix pour déguster de la cuisine thai à Mulhouse : du Khrua Thai, la référence, au Chili Thai, le petit nouveau, chaque établissement a son charme et ses spécialités.
Ce que j’adore au Ban Thai, c’est son curry vert, pour moi c’est le meilleur ! Il est très parfumé et bien relevé, copieux et riche avec ses petits légumes thais, et on peut le déguster seul comme une soupe ou accompagné d’un bon riz gluant. Côté prix, je crois que c’est imbattable : 9,30€ mon curry vert de boeuf !

Mon curry vert de boeuf et son riz gluant – © My-Mulhouse.fr


Aux fourneaux, la patronne est thailandaise et vraiment adorable, tout comme son époux qui officie au service. Alors même si la déco reste assez simple, n’hésitez pas à y aller pour vous régaler de saveurs authentiques !

Informations pratiques
Ban Thai
183, rue de Bâle
68200 Mulhouse
Tel : 03 68 47 66 24
Site (avec la carte) : http://www.banthai-mulhouse.com

“Hospitalités” et “Stadium” : le théâtre du réel à la Filature

Comme dans la BD par exemple, j’aime beaucoup la rencontre de l’art et de la “vraie vie”. Ca tombait bien, le mois de mai à la Filature était axé sur le théâtre documentaire !

“Hospitalités” : un village face à son histoire

“Hospitalités” est l’histoire d’un village basque raconté par ses habitants. Ou plutôt, l’histoire des habitants du village, qui découvrent qu’ils vont accueillir une famille de réfugiés. Ils sont neuf sur scène, du maire à l’esthéticienne, et ils nous font part de leur vie, leurs doutes… des récits intimes, qui invitent le spectateur à s’interroger. Comédiens pour l’occasion, les habitants de la Bastide-Clairance nous émeuvent ou nous font rire avec de vibrantes et étonnantes confessions. On les découvre, et on comprend qu’ils ne sont pas aussi simples à appréhender que le laisserait croire un premier regard. une très jolie leçon de vie, loin des clichés.

“Hospitalités – © Pierre Nydegger et Laure Cellier

“Stadium” : la passion du foot à Lens

On dit d’eux qu’ils sont le meilleur public de France… et cela s’est vérifié hier soir à la Filature ! Pour “Stadium”, Mohamed El Khatib a convié 53 supporters du RC Lens à nous raconter leur vie autour du foot. Et c’était magique. Entre Yvette, sa grande famille et son intérieur incroyable, les chants du stade qui sont venus faire trembler les murs de la Filature, cet immense drapeau cousu main déployé sur la scène dans un pur moment de grâce, le public a pu toucher du bout des doigts cette ferveur qui habite les fans de foot lensois de génération en génération. Et au passage se régaler, pendant la mi-temps, à à la baraque à frites installée sur la scène :-).

La mascotte et la (vraie) baraque à frites
© Yohanne Lamoulere



Et le spectacle, ce n’était pas seulement à l’intérieur de la Filature : sur le parvis, on pouvait déguster de vraies frites du Nord, des fricadelles et de la bière Chti. Après la représentation, toute la troupe de supporters / comédiens a prolongé le plaisir en faisant la fête à l’extérieur !

J’ai aimé : un vrai bonheur, cette soirée !

J’ai moins aimé : RAS

Informations pratiques :
La Filature
20, allée Nathan Katz
68200 Mulhouse
Tel : 03 89 36 28 28
www.lafilature.org

Saison 2020-2021 de la Filature : mes coups de coeur

Présentée à la presse la semaine dernière par le nouveau directeur de la Filature, Benoît André, la saison 2020-2021 s’annonce palpitante. En voici ma sélection toute personnelle.

Se réinventer sans rupture

L’arrivée d’un nouveau directeur est toujours un moment particulier, et c’est encore plus vrai cette année tant la crise sanitaire du Covid-19 a bousculé les lignes. Sur les 25 propositions qui ont dû être annulées suite à la fermeture de la Filature en mars dernier, 14 sont reportées sur la nouvelle saison.
Benoît André l’a annoncé sans ambage : cette saison sera celle de l’exploration de nouveaux horizons, avec le développement de grands axes qui font la part belle au soutien à la création, aux artistes “complices”, et aux collaborations notamment avec l’OSM et le Ballet du Rhin.

Le focus Peer Gynt, une collaboration avec l’OSM et le Ballet du Rhin © Arnaud Bertereau _ Agence MONA

Danse : une programmation cinq étoiles

Comme tous les ans, c’est vers la danse que se tourne plus particulièrement mon regard, et cette année j’avoue que je suis encore plus impatiente de découvrir les différentes propositions de la saison. Je suis ravie de voir que l’artiste choisi par Benoît André cette année comme fil rouge pour sa première programmation est Damien Jalet, un chorégraphe belge juste exceptionnel que l’on aura la chance de découvrir dans trois propositions : “Vessel”, “Skid” et “La Dame aux Camélias”.

Je me réjouis aussi de voir “Works” d’Emanuel Gat (dont j’avais adoré “Sunny”), et tout le reste de la programmation en fait :-).

Théâtre, musique, cirque : les temps forts de la programmation

Pour ce qui est du théâtre, j’ai hâte de découvrir les pièces proposées dans le cadre du cycle “Société en chantier” et notamment l’intrigant “Stallone” avec Clotilde Hesme. Et puis aussi, “Les possédés d’Illfurth”, la dernière création de Lionel Lingelser et son Munstrum Théâtre, l'”Anatomie d’un suicide” de Katie Mitchell, dont la mise en scène est particulièrement saisissante, etc.

Les possédés d’Illfurth © Claudius Pan

Côté musique, trois femmes sont à l’honneur cette année, dont la fabuleuse Angélique Kidjo, à ne pas manquer. Ciné-concerts, cirque, expositions, festivals comme les Vagamondes sont bien sûr toujours au programme, avec de belles propositions à découvrir.

Angélique Kidjo © Patrick Fouque

La programmation sera en ligne ces prochains jours sur le site de la Filature, et la billetterie sera ouverte fin août. Pour être au courant de tout, la page Facebook de la Filature est une mine d’infos !


Un Petit Truc en plus : un restaurant pas comme les autres

Début mars, avant que nous soyons confinés, j’ai testé Un petit truc en plus ! Vous avez sûrement entendu parler de ce restaurant dont la majorité de l’équipe est constituée de personnes porteuses de trisomie 21. Bien placé sur la place de la Paix à Mulhouse, le restaurant propose un menu chaque semaine avec au choix plusieurs entrées, plats et desserts. Il est aussi ouvert le jeudi et vendredi soir.

Personnellement, j’y suis allée un soir et on pouvait choisir entre trois entrées, deux plats et trois desserts. Ils proposent aussi bien sûr une carte de boissons avec des cocktails très sympas, avec ou sans alcool. 

La déco est simple, mais très chouette avec des suspensions des portraits des différents employés.

Le concept est vraiment super. Les employés sont secondés par des bénévoles, l’équipe est vraiment d’une grande gentillesse et serviabilité. On prend la peine de nous expliquer les différents menus avant de nous servir. J’ai opté pour un bol de légumes (pois chiches, maïs, avocat, salade, carotte, etc.) et en plat, de l’onglet d’agneau avec de la purée et des champignons. C’est une cuisine classique, mais c’est très bon ! Je n’ai pas pris de dessert ce soir-là mais de ce que j’ai vu des assiettes de mes amies, cela donnait envie. J’ai terminé mon repas avec un petit thé dans une tasse de l’artiste Mulhousien Giom Von Birgitta – encore un bon point pour ce restaurant qui travaille avec des artistes locaux !

Même s’il est fermé actuellement, le restaurant Un petit truc en plus continue à proposer des plats à emporter et à la livraison. Nous en avons profité pour tester leur “pique-nique” constitué de tartinades, samoussas, brochettes de fruits et légumes, gaspachos, smoothies, cookies, etc. Un vrai délice ! N’hésitez pas à consulter leur carte du moment sur leur site ou leur page Facebook et à passer commande.

J’ai hâte d’y retourner lorsque les restaurants rouvriront !

Informations pratiques :
Un petit truc en plus
3 place de la Paix
68100 Mulhouse
Tel : 09 83 07 05 80
Page Facebook, le meilleur moyen de s’informer ! : https://www.facebook.com/petittrucenplus/ 

Service : 10/10

Ambiance : 8/10

Carte : 8/10

Saveurs : 9/10

Qualité/prix : 9/10

Pour : le goût et le service

Contre : RAS !

Un Noël à l’écomusée d’Ungersheim !

Cette année, l’écomusée a un peu changé de formule…une réussite pour moi !

Nous y étions le premier dimanche de l’Avent, pour l’allumage de la première bougie de la gigantesque couronne qui a été placée Place des Charpentiers. Nous avons pu nous y promener pour observer les décorations de plus près, et notamment les petits messages qui avaient été laissés par les visiteurs sur des rondins de bois.

Bien sûr, en hiver comme en été, on peut visiter les maisons du village et découvrir les métiers et le mobilier d’antan, l’ancienne salle de classe, etc. et participer aux ateliers pour créer des décorations, des petites poupées ou encore des bredalas (même si on n’en fait pas, il faut aller voir et surtout sentir !). La visite aux animaux de l’écomusée, vaches, chevaux, moutons, cochons, etc. est aussi un incontournable pour moi 🙂

La couronne de l’Avent ©Eric Florence

Mais cet hiver, il y a plusieurs nouveautés que j’ai trouvées très sympas. Un petit marché de Noël existe désormais au coeur de l’écomusée avec de beaux produits artisanaux et de quoi se restaurer. J’y ai trouvé une très jolie paire de boucles d’oreilles réalisées par une jeune femme qui travaille le cuir.

Je ne me rappelle plus s’ils étaient déjà là la dernière fois que je suis venue, mais on a aussi testé les jeux en bois mis à disposition – avec plus ou moins de succès ! Ce qui existait déjà par contre, c’est l’exposition des sapins de Noël…mais cette année, elle a vraiment été mise en valeur dans une maison à colombages complètement ouverte. Selon les époques, les sapins étaient décorés avec des fruits, des rubans, des fleurs, etc. avant qu’arrivent les “vraies” décorations.

Petit florilège de la jolie déco présente partout © My-Mulhouse.fr

Autre nouveauté : l’une des maisons accueille désormais une exposition d’ours en peluche provenant d’une collection privée. Ils sont de différentes époques et mis en scène de façon assez rigolote – ma préférence va à la petite salle de classe d’oursons.

Les oursons © My-Mulhouse.fr

Mais ce qui m’a vraiment marquée cette année, c’est la décoration. L’écomusée est toujours très bien décoré, mais cet hiver j’ai trouvé que c’était exceptionnel ! Il y a de nombreuses guirlandes lumineuses partout, un chemin fait d’arcades illuminées, des lanternes colorées, et des rues juste féériques comme la rue des chèvres : avec les jeux de lumières, les suspensions en bois, un magnifique petit banc suspendu et illuminé, c’est selon moi l’un des plus beaux endroits de l’écomusée…à ne surtout pas rater !

La rue des Chèvres © Eric Florence

La balade Rêves et Veillées n’existe plus, mais il y a un autre spectacle qui débute à 17h avec 6 tableaux : un narrateur amène les spectateurs sur différentes scènes de Noël.

A noter : certaines de ces animations n’ont lieu que les mercredis et les weekends, consultez le programme ! Pour le reste, vous pouvez y aller les yeux fermés 😉

J’ai aimé : Tout ! Surtout la décoration !
J’ai moins aimé : RAS
Informations pratiques :
Ecomusée
Chemin du Grosswald
68190 Ungersheim
Tel : 03 89 74 44 74
Facebook : https://www.facebook.com/ecomusee.alsace/

Mélodie en Sous-Sol, un disquaire qui marque sa différence

Lovée au cœur de la mythique rue des Franciscains, Mélodie en Sous-Sol est bien plus qu’une boutique dédiée à la musique. On y trouve une belle sélection de vinyles, CD, livres, même des cassettes…et on y revient pour le conseil et la convivialité. Rencontre avec Eric Topouzian, qui nous raconte Mélodie…

Ouvrir un magasin de disques à Mulhouse, tu y pensais depuis longtemps ?

Oui ça fait un bout de temps que l’idée a germé dans ma tête, depuis mon adolescence en fait. J’ai toujours été un grand fan de musique,  mais j’étais frustré de ne pas trouver le disquaire de mes rêves, celui où tu trouves le matos mais aussi le conseil, un endroit où tu peux écouter sans gêne, discuter, découvrir…J’ai mis des années avant de concrétiser le projet, d’une part parce que le vinyle avait disparu, et aussi, il faut trouver le courage et les bonnes personnes avec lesquelles avancer. J’ai profité d’une période de creux dans ma vie professionnelle pour me poser la question : « finalement, dans quel métier tu te sentirais le mieux ? ». La réponse a été disquaire, évidemment :-).

La déco : décalée, cosy, unique – © My-Mulhouse.fr

Qu’est-ce qui a permis à Mélodie en Sous-Sol d’aboutir ?

Ce n’est pas évident, financièrement, de tout lâcher pour s’investir dans un tel projet. La réussite n’est pas garantie, et il faut pouvoir en vivre ! Mais le retour en grâce du vinyle et des rencontres déterminantes m’ont aidé à sauter le pas. J’ai pu lancer les choses grâce à la Mécanique des idées, qui est une action initiée par la Fondation de France pour aider les projets à prendre vie. Cela m’a permis de rencontrer l’association qui gère la Vitrine Volante : Mélodie en Sous-sol aurait dû être au sous-sol de leur local, mais cela n’a pas pu se faire à cause de contraintes de sécurité. Ceci dit, ça m’a servi de déclic : c’était sûr, j’allais ouvrir cette boutique. Ensuite j’ai trouvé ce local rue des Franciscains, et je me suis associé avec Bruno Lagabbe, aka Le Colonel. Le 5 février 2019, Mélodie ouvrait ses portes !

Eric (à droite) et Bruno – © My-Mulhouse.fr

Comment tu décrirais Mélodie en Sous-Sol ?

C’est avant tout, pour moi, un point de rencontre autour de la musique, un « club social ». Je l’ai voulu ainsi, parce que le partage et la convivialité font partie du plaisir quand on va chez un disquaire.  Chez Mélodie, on peut écouter tout ce dont on a envie, discuter, boire un verre. On peut y venir juste pour acheter un disque, mais on peut aussi se laisser porter par le plaisir de la découverte.  C’est d’ailleurs ça que j’aime, cette ouverture, cette curiosité qui sont possibles…J’essaie de connaître les goûts de la personne et je propose des choses, en général ça ne marche plutôt pas mal :-).

On trouve quoi chez Mélodie ?

Il y a environ 1000 références, sur 20m2, et la sélection est paradoxalement aussi éclectique que pointue. On essaie de proposer des choses qu’on ne trouve pas ailleurs, ça va de la variété au jazz en passant par le punk-rock ou l’underground, mais toujours avec les « disques ultimes » dans chaque catégorie. Les labels locaux (Médiapop) et les groupes du coin (Pauwels, Kamarad, etc.) sont chez Mélodie, et on bosse aussi avec des labels nationaux comme par exemple Born Bad Records ou Beast Records. On vend mais on achète aussi des disques, on fait du dépôt-vente, l’échange est possible, en toute simplicité. Bien sûr, la boutique n’est pas encore tout à fait comme je le souhaiterais mais elle est toute jeune, on va lui laisser du temps !

Une sélection très éclectique de vinyles… – © My-Mulhouse.fr
…et de livres – © My-Mulhouse.fr

C’est quoi ton disque ultime ?

Oh là là cette question ! J’écoute plein de choses différentes, ce serait trop difficile de choisir. Chaque musique a son humeur, sa couleur, chacune peut habiller toute sorte de sentiments, d’émotions, d’impressions, de périodes dans la vie. Un album pour résumer 50 ans de ma vie ? Impossible !

Infos pratiques :
Mélodie en Sous-Sol
16, rue des Franciscains
68100 Mulhouse
Tel : 07 69 88 11 13
Facebook : https://www.facebook.com/melodiemulhouse/

Horaires : ouvert tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h30.

Mélodie en Sous-Sol sera au marché de Noël de Motoco samedi 14 et dimanche 15 décembre prochains https://www.facebook.com/events/536701556908305/

Cirque Eloize : un “Hôtel” très particulier

Cinq représentations, et des centaines de spectateurs subjugués : le public a plébiscité la compagnie montréalaise du cirque Eloize la semaine dernière à la Filature.

C’est une tradition bien ancrée : chaque mois de décembre, place au cirque à la Filature ! que ce soit Slava’s Snowshow, Compagnie XY ou encore Machine de Cirque, ces spectacles ont enchanté la fin d’année pour le plus grand bonheur des kids mais aussi des adultes. Cette année, c’est le très réputé Cirque Eloize qui a posé ses bagages sur la grande scène, et c’était magique !

Un hôtel, des personnes qui se rencontrent, qui vivent des moments parfois drôles, parfois émouvants…tout l’art du cirque Eloize est de conjuguer arts circassiens, chant, musique et danse autour de petites histoires du quotidien. Il y a une véritable poésie qui se dégage de chaque petite scène, des instantanés de vie qui touchent et font sourire. On y a même vu un improbable et pourtant très crédible coup de foudre d’une valise pour une autre valise :-).

Une heure et vingt minutes d’une éblouissante chorégraphie des coeurs et des corps, d’une poésie folle…en sortant de la représentation, c’est un peu de bonheur que chacun a pu emporter avec lui.

Infos pratiques :
La Filature
20, Allée Nathan Katz
68090 Mulhouse
Tél. : 03 89 36 28 28
Site web : www.lafilature.org
Facebook : www.facebook.com/LaFilature.Mulhouse

Petit Marcel : le sandwich cinq étoiles !

Avec Nathalie, on est allées tester des sandwiches pas comme les autres chez Petit Marcel, le petit frère de l’excellente rôtisserie Plume. On vous raconte.

La brioche de Marcel : le sandwich de Nathalie

J’ai choisi ce sandwich, intriguée par le mariage pain brioché + ingrédients salés. Avec son jambon, ses tomates, sa tomme de Savoie et son oeuf mollet, c’était une composition très goûteuse et harmonieuse.
Les produits sont frais, de qualité, et la quantité…On pourrait penser que 10,80€ c’est cher pour un sandwich mais il faut juste oublier cette image classique qu’on en a : ici, le sandwich est si généreux que c’est un plat à part entière…d’ailleurs je n’ai réussi à n’en manger que la moitié environ !

La brioche de Marcel – © My-Mulhouse.fr

Monsieur croque : le sandwich de Cécile

Situé en lieu et place du regretté Tartaval et juste à côté de mon bureau, cela faisait un moment que cette nouvelle enseigne me faisait de l’œil. Nathalie voulant elle aussi tester, il ne nous a pas fallu longtemps pour nous décider !

Comment dire… Petit Marcel n’a de petit que le nom, leurs sandwiches sont en effet plus que généreux. Ils sont d’ailleurs prédécoupés en 2 ou 4 afin de pouvoir les déguster et les emporter plus facilement si besoin. J’ai choisi pour ma part le Croque Marcel, un croque-monsieur béchamel copieux et goûtu. Avec comme boisson, une marcelade : une citronnade maison aromatisée aux herbes fraîches, très agréable.

La déco et l’ambiance sont sympas, les produits de qualité et le goût est au rendez-vous. Je suis repartie avec mon doggy-bag sous le bras, largement rassasiée et ravie de cette découverte. 

Le croque Marcel – © My-Mulhouse.fr
Informations pratiques :
Petit Marcel
3 rue Bonbonnière
68100 Mulhouse
Tel : 03 69 58 04 17
Page Facebook : https://www.facebook.com/PetitMarcelMulhouse/

Black Owl Studio, une équipe de choc !


J’ai rencontré Marie, Maël et Joris pendant mes études. A cette époque, je ne savais pas encore qu’ils étaient destinés à accomplir de grandes choses 😉

Ils se sont mis au cosplay peu de temps après, en créant leurs premiers costumes pour la Japan Expo de Paris. C’était encore un loisir à ce moment-là, puis c’est devenu une occupation à plein temps en 2015. Comme ils sont très doués (non je n’ai pas été payée pour écrire cet article !) ils ont gagné des prix et des concours, sont devenus connus et reconnus…et les voilà, quelques années plus tard, à l’inauguration de leur local sur le site DMC de Mulhouse ! Une belle réussite !

L’atelier ©PMD Photograph

Mais qu’est-ce que le cosplay ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas déjà, cela consiste à se costumer comme ses personnages préférés. C’est assez vaste : ça peut être un personnage de jeu vidéo, de comic, de livre, d’une série, d’un dessin animé, etc. Et cela prend beaucoup de temps car tout est à créer : vêtements, chaussures, accessoires…sans parler de la coiffure et du maquillage. Black Owl Studio réalise de véritables chefs d’oeuvre en travaillant diverses matières comme par exemple le worbla (si, si, ça existe), très utilisé par les cosplayers.

©PMD Photograph

Mais il n’y a pas que la création de costumes : ils réalisent aussi des objets décoratifs geek, comme des colliers ou masques issus de jeux vidéos, des petites créatures attachantes comme les Mandragores de Harry Potter ou encore les Kodamas de Hayao Miyazaki…et même des trophées pour certains événements. Que l’on soit particulier ou professionnel, on peut faire appel à eux pour une réalisation !

Des objets geek magnifiques ! PMD Photograph

Vous avez d’ailleurs peut-être déjà eu un aperçu de leur travail à la Geek Unchained au Parc Expo de Mulhouse, puisqu’ils font partie de l’équipe organisatrice !

On peut retrouver toutes leurs créations au 55 rue de Pfastatt à Mulhouse – juste en face de l’escape game Team Factory. Un magnifique local réalisé et pensé de A à Z par Marie, Maël et Joris qui en ont fait un lieu très chouette et convivial. Vous pourrez y admirer leurs réalisations et pourquoi pas, vous aussi, vous lancer dans le cosplay ? Après les tutos sur leur site, il sera possible de participer à des ateliers et formations pour créer costumes et accessoires !

Infos pratiques :
Black Owl Studio
55 rue de Pfastatt
68200 Mulhouse
http://www.blackowlstudio.com

¿Puedo Flotar? : un concentré d’énergie brute

Le ballet national du Chili et la chorégraphe Kaori Ito ont offert mardi et mercredi à la Filature deux soirées de danse impressionnantes d’énergie et de vitalité.

Sur l’écran, des phrases se succèdent, des interrogations parfois profondes, parfois légères, sur la vie. Le ton est donné, car ces thématiques fonctionnent comme un fil rouge tout au long du spectacle.

Les seize danseurs happent l’espace, crient, virevoltent dans un extraordinaire mélange de styles et une profusion d’émotions. Une maîtrise technique totale, qui mélange tous les styles : danse contemporaine bien sûr, mais aussi des clins d’oeil au music-hall, au ballet classique et au folklore. L’humour et la joie marquent de leur empreinte certains moments où le partage avec le public, interpellé, est direct, tandis que la légèreté se teinte parfois d’un voile dramatique.

Puedo Flotar – ©Josefina Perez Miranda
Puedo Flotar – ©Josefina Perez Miranda

C’est toute la force de ¿Puedo Flotar?, qui apporte une lecture résolument atypique sur les aléas et la beauté de l’existence. On en ressort conquis et avec le sourire.

[/white_box]Informations pratiques
La Filature, Scène nationale
20 allée Nathan Katz
68100 Mulhouse
Tél. : 03 89 36 28 28
http://www.lafilature.org
https://www.facebook.com/LaFilature.Mulhouse/[/white_box]

Le NaturOparC à Hunawihr : une belle façon de découvrir les animaux !

Un dimanche, lors d’une balade sur la Route des vins, nous avons fait un arrêt au NaturO parC de Hunawihr – anciennement centre de réintroduction des cigognes. Comme son nom l’indique, c’est un parc vraiment axé sur la nature dans lequel on trouve des cigognes mais également d’autres animaux : loutres, ratons laveurs, ragondins, cochons, lapins, grand hamster d’Alsace, ânes, poissons, etc.

C’est vraiment un chouette parc et – même si je n’en ai pas encore – idéal pour les enfants ! On est toujours dans un environnement très végétal avec de beaux arbres et des points d’eau partout, des promenades ombragées, un parcours d’équilibre, des jeux, des drôles de panneaux, etc.

Un environnement très nature © My-Mulhouse.fr

L’observation des animaux est vraiment bien pensée : par exemple, les galeries du grand hamster sont visibles, si bien qu’on peut le voir sur terre et sous terre ! Et bien sûr, comme dans les différents zoos et parcs animaliers, on a des explications sur les animaux et pourquoi il est important de travailler à la conservation de ces différentes espèces. On peut même toucher de grosses carpes koi, dans un bassin tactile. Je trouve cette idée super, même si j’ai eu la frousse quand l’une d’elles a essayé de gober mon doigt ! Leurs écailles sont douces bien qu’un peu visqueuses, c’est une expérience sympa !

Le grand hamster d’Alsace © My-Mulhouse.fr

On peut également assister au nourrissage des animaux, mais l’animation que j’ai vraiment appréciée est le spectacle, programmé plusieurs fois par jour avec des cormorans, des aigrettes, des loutres, des otaries et des manchots. Il ne s’agit pas du tout d’un spectacle façon cirque, les animaux ne font pas de tours – l’objectif est de voir comment ils pêchent ! C’est très intéressant, surtout avec les commentaires du soigneur. C’est aussi l’occasion de découvrir comment le parc a vu le jour, et de connaître ses différentes missions. D’ailleurs, ils s’occupent également des animaux sauvages blessés. Si on en trouve un, on peut le leur ramener.

Les cigognes © My-Mulhouse.fr

La visite du parc nous a pris une petite demi-journée, mais je pense qu’on y passe plus de temps avec des enfants. En tout cas, je vous le conseille vivement !

J’ai aimé : le spectacle, les différents aménagements du parc

J’ai moins aimé : RAS !

Informations pratiques :
NaturOparC
Route de Ribeauvillé
68150 Hunawihr
Tel : 03 89 73 72 62
http://www.centredereintroduction.fr

Une belle découverte : le restaurant Le Fangio

Avant de reprendre le travail, j’ai testé un dernier lieu fort sympathique en famille, le Fangio. Ce restaurant se situe au cœur de la Cité de l’Automobile, de Mulhouse et remplace l’Atalante depuis quelques mois.

La cuisine est argentine, en hommage au pilote Fangio, dont on peut admirer les portraits et une des Maserati qu’il avait conduite. Le lieu est agréable,  pas très grand, et on a vue sur l’autodrome du musée.  On a pu admirer de belles voitures américaines d’ailleurs.

La vue depuis le restaurant – © My-Mulhouse.fr

La carte est simple et les tarifs raisonnables. Nous avons opté pour une formule entrée + plat + dessert à 25€. C’était frais, et le bœuf argentin était très bon. Ils proposent également à la vente de l’huile d’olive des Andes à 22€ la bouteille. Le personnel est accueillant et disponible.

Notre table – © My-Mulhouse.fr
Le boeuf argentin – © My-Mulhouse.fr

Vous pouvez ensuite visiter le Musée si vous ne le connaissez pas encore, nous, nous sommes allés faire une petite sieste dominicale 😊.

Infos pratiques : l’entrée est séparée du musée,  et le ticket de parking est offert.