Théâtre
Laisser un commentaire

Bovary : le verdict !

Comme je vous l’ai dit précédemment, j’ai eu la chance de rencontrer le metteur en scène de la pièce Bovary, lors d’une résidence à la Filature. Jeudi dernier, j’ai assisté à la dernière à Mulhouse. Alors, mon verdict ? 

Je ne vais pas vous raconter toute la pièce, je vous préviens 🙂 . Elle sera encore jouée du 11 au 13 décembre au théâtre du Maillon à Strasbourg, alors si vous avez l’occasion de la voir et de vous faire une opinion, je vous conseille vivement d’y aller. Je vais vous donner mes impressions.

bovary à la filature

Charles et Emma – © David Betzinger

Alors tout d’abord, je ne saurais pas dire si j’ai aimé ou pas. Je suis ouverte à tout quand il s’agit de théâtre, et j’ai déjà vu pas mal de pièces, autant classiques que contemporaines. Mais je n’avais jamais rien vu de tel que celle-ci. C’était une sorte d’explosion d’idées, d’interprétations, cela fusait de créativité et d’audace. J’ai ri (souvent), ai eu matière à réfléchir (beaucoup), grincé des dents (quand même pas mal)… Je pense que pour toute la salle cela a été pareil. J’ai été vraiment embarquée dans le jeu des comédiens, qui jouent intensément, juste. Je n’ai pas d’affinités particulières avec le personnage d’Emma, même si dans cette pièce elle a un vrai relief, tour à tour Lolita, épouse neurasthénique, maîtresse en quête d’amour et d’absolu. J’ai par contre été vraiment touchée par le personnage de Charles Bovary. Ici, on découvre un homme d’une grande profondeur, touchant et parfois maladroit, bien loin de l’image de benêt que je m’étais faite de lui dans le roman.

Mention spéciale à la scénographie qui était vraiment époustouflante. J’ai rarement vu quelque chose d’aussi précis et abouti dans une pièce de théâtre. Tout était réfléchi, pensé, calculé, presque millimétré.

En ce qui concerne la pièce elle-même, comme je l’ai indiqué plus haut, cela foisonnait d’idées. Certains des spectateurs n’ont vraiment pas compris l’intention. C’est vrai que pour ceux qui n’étaient pas prévenus et venaient voir une Madame Bovary classique, cela a du faire un sacré choc. Quant à moi, je n’ai pu m’empêcher de trouver une vraie ressemblance avec le travail du réalisateur culte Ed Wood. Je pense qu’il y a une certaine dose de folie, et donc de génie dans cette pièce.

Je vous invite vraiment à la découvrir.

J’ai aimé : la scénographie, le jeu des acteurs
J’ai moins aimé : j’ai trouvé la pièce parfois too much et un peu longue

Infos pratiques :

D’autres représentations de Bovary du 11 au 13 décembre 2014 à 20h30 au théâtre du Maillon (Strasbourg).
Site web de la compagnie : http://www.dinoponera.com/

Classé sous : Théâtre

de

Mulhousienne d'adoption, je suis peu à peu tombée sous le charme de cette ville. Sous ses airs de grande cité industrielle elle cache des tas de petits trésors que j'aime dénicher au gré de mes promenades...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *