Musique
Laisser un commentaire

City of sound : la soirée électro du Master Class 2015 au Nouma

La Ville de Mulhouse, en partenariat avec le Noumatrouff, organisait une soirée électro gratuite pour les moins de 25 ans le 7 novembre. Retour sur le son et l’ambiance de cette soirée électro du Master Class 2015.

Après “Cité Jeune”, Mulhouse a organisé Master Class 2015, avec de nombreux ateliers et concerts, et notamment une soirée électro. En partenariat avec le Nouma, une soirée électro a pris place justement dans ces bâtiments le samedi 7 novembre. L’entrée y était gratuite pour les moins de 25 ans. Une tête d’affiche à faire pâlir d’envie les fans d’électro, et d’autres DJ tout aussi sympathiques à écouter.

Je me suis donc fait une petite cure de jeunesse histoire d’une soirée.

Eh oui, une jeune vieille ou une vieille jeune, je ne sais pas trop exactement, mais j’étais entourée par un bon nombre de moins de 25 ans. Quelques jeunes vieux ou vieux jeunes – ou simplement “d’autres gens” – m’accompagnaient sans même le savoir.

Au programme :

  • THE SUBS (Electro soul barré / Lektroluv – Bel)
  • ITAKO (Electro techno / Unity sound – Strasbourg)
  • LENEC (Techno – Colmar)
  • PEDRO live (Electro techno minimale / Bass couture – Mulhouse)
  • ETIENNE DE CRECY (Electro French touch / Fr)
En attendant Etienne de Crecy - ©Camille Diestch pour My Mulhouse

En attendant Etienne de Crecy – ©Camille Diestch pour My Mulhouse

Les sets ont été tous très intéressants, même si je dois avouer que j’ai confirmé lors de cette soirée être plus “trance” que techno. Pourtant, je me suis bien marrée et j’ai bien dansé. Etienne de Crécy nous a chauffé les platines, entre house et techno… un vrai bonheur. Une salle comble et en trance (vous me pardonnerez le jeu de mot).

La salle en trance - ©Camille Diestch pour My Mulhouse

La salle en trance – ©Camille Diestch pour My Mulhouse

Etienne de Crécy - ©Camille Diestch pour My Mulhouse

Etienne de Crécy – ©Camille Diestch pour My Mulhouse

concert electro mulhouse

On approche de la fin, la salle est folle – ©Camille Diestch pour My Mulhouse

Dans la soirée, tout le monde y a trouvé son bonheur. Des sets où tout le monde a mové son body :

  • Ceux qui ne savent pas trop danser mais qui essayent quand même, comme ils sont entre potes, ils donnent leur meilleur ;
  • Les piliers de rambarde de sécurité qui ne bougent pas (mais que font-ils?) ;
  • Les un-peu-trop-alcoolisés pour l’heure qui tiennent plus du titube move que de la danse à proprement dit, mais qui vivent la musique à leur façon à cet instant T ;
  • Les fans d’électro qui ne rentrent dans aucun des exemples ni ci-dessus, ni ci-après ;
  • Les couples inséparables, pas même le temps d’un set ;
  • Ceux qui dansent sur les épaules de leur pote ;
  • Les gens avec sac à dos castor ou autre ;
  • Les mecs en doudoune (par environ 24 degrés dans la salle – est-ce pour brûler plus de calories?).

Et j’en passe.

Une techno assurée pour un public à qui ça plaît - ©Camille Diestch pour My Mulhouse

Une techno assurée pour un public à qui ça plaît – ©Camille Diestch pour My Mulhouse

C’était plutôt bonne ambiance. Pas de bagarre, pas de coma, pas de relous, du bon son, des pas de dance enchaînés : une bonne soirée!

J’adore me laisser aller sur les vibrations des enceintes (vive la réglementation sur les boules Quiès en concert – non mais comment on faisait avant ?), et parfois regarder les gens autour. Ca vaut le détour.

Une bonne initiative de la Ville de Mulhouse et du Nouma. Que vive longtemps cet endroit ! Faites-le vivre !

J’ai aimé : l’ambiance et le son !
J’ai moins aimé : euh… faut vraiment dire quelque chose ? Ben, la fin.
Infos pratiques :

Master class 2015

Noumatrouff
57, rue de la Mertzau
68063 Mulhouse
Tél : 03 89 32 94 10
www.noumatrouff.fr

Classé sous : Musique

de

Sundgauvienne de naissance, Mulhouse était pour beaucoup « the place to be » lorsque j’étais ado. Aujourd’hui, après de nombreuses années de vie un peu partout en France et à l’étranger, je me re-pose et re-découvre cette ville. Je vous propose de m’accompagner dans mes découvertes et kiffs sur une « place to be » parmi tant d’autres dans ce monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *