Restos
Laisser un commentaire

Dans le Sundgau, la carpe fait son show

La carpe frite, c’est un incontournable de la gastronomie sundgauvienne, et tous les ans un événement les met à l’honneur. Nous déclarons la saison des Carpailles ouverte !

Vendredi dernier, l’association « Sundgau, les routes de la carpe frite », a fêté en grande pompe son 40ème anniversaire. Pendant cette soirée, nous avons pu déguster la carpe dans tous ses états, préparée par des chefs sundgauviens avec beaucoup de créativité je dois dire, mais jugez plutôt…

Rillettes, beignets, canapés : la carpe sous toutes ses formes !

J’ai l’habitude de ne manger la carpe que sous sa forme « traditionnelle », c’est à dire en mode carpe frite : des darnes de carpe roulées dans de la semoule de blé fine, plongées dans un bain d’huile pendant quelques minutes, accompagnées de bonnes frites maison et d’une petite salade verte. J’étais donc curieuse de voir à quelle sauce les douze chefs qui participent aux Carpailles 2015 allaient préparer la carpe. Eh bien, je n’imaginais pas qu’il y aurait autant de propositions !

Une mise en bouche plutôt sympa ©My-Mulhouse.fr

Une mise en bouche plutôt sympa – © My-Mulhouse.fr

La carpe tout en délicatesse avec des graines germées ©My-Mulhouse.fr

La carpe tout en délicatesse avec des graines germées – © My-Mulhouse.fr

J’ai pu déguster la carpe en verrines, bien fraîche avec leur lit de crudités, en rillettes super savoureuses, en surprenants beignets sucrés-salés, en tartes flambées, en canapés, en croustilles, en piccata, avec de l’écrasé de pomme de terre ou encore fumée sur toast… Et je crois que je n’ai pas tout goûté ! Ce que j’ai préféré ? Les rillettes, et ces étonnants beignets.

Un des chefs participant aux Carpailles ©My-Mulhouse.fr

Un des chefs participant aux Carpailles – © My-Mulhouse.fr

Toutes ces recettes seront disponibles pendant la durée des Carpailles, qui commencent ce vendredi et se termineront le 4 avril, dans les restaurants participants :

  • Studerhof à Bettlach,
  • Ritter à Dannemarie,
  • A l’Arbre Vert à Eglingen,
  • du Jura et Collin à Ferrette,
  • de la Carpe à Friesen,
  • des Trois Vallées à Hirsingue,
  • de la Gare Munzenberger à Hirtzbach,
  • du Moulin à Mertzen,
  • Aux Trois Fleurs à Montreux-Jeune,
  • Au Lion d’Or à Rosenau
  • le Burahus à Werentzhouse.

Laissez-vous tenter et vous ne regarderez plus jamais la carpe du même œil !

J’ai aimé : sortir de mes sentiers battus.
J’ai moins aimé : ça manquait de carpes frites quand même :-).

Infos pratiques :
Le site de l’association « Sundgau, route de la carpe frite » :

http://www.carpe-frite.fr (les menus Carpailles sont à télécharger pour bien faire votre choix).


Pour préparer un éventuel séjour dans le Sundgau ou pour en savoir plus :

http://www.sundgau-sudalsace.fr/.

Classé sous : Restos

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *