Danse
Laisser un commentaire

Danse : « Une maison » hors du temps

Dans le cadre de la quinzaine de la danse, la Filature a proposé mardi de rejoindre les danseurs de Christian Rizzo dans « Une maison » toute en tension et en subtilité.

La première chose que l’on voit sur scène est le toit de la maison. Une sculpture lumineuse impressionnante, qui chapeaute un univers sobrement habillé : une pyramide de terre sur la droite, et deux danseurs qui ouvrent le spectacle en silence, gestes déliés, concentration extrême. La structure s’anime, le son s’impose, la troupe se complète. On ressent intensément la solitude, le besoin de partage, de se prendre dans les bras. Christian Rizzo a exploré la maison, celle qu’on habite, mais aussi celle qui nous habite. A la fois concrète et abstraite, cette notion demande aux danseurs d’aller chercher au fond de leur âme la puissance d’évocation et d’interprétation nécessaires pour communiquer l’émotion, pour susciter la réflexion.

© Marc Domage

Pelleté et projeté avec énergie, le monticule de terre apporte une dimension scénographique de toute beauté à la chorégraphie. Omniprésente, la musique imaginée par le duo « Cercueil » apporte de la tension et du rythme à la maison. Elle va crescendo, jusqu’à atteindre les battements de coeur dans une scène où les danseurs, dans un magnifique ensemble, font vibrer la scène et monter l’émotion.
Un spectacle exigeant et troublant, qui n’a pas laissé le public indifférent.

Classé sous : Danse

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *