Salons de thé
Laisser un commentaire

A la découverte du “Nid”, nouvelle guinguette urbaine à Mulhouse !

Le Nid a ouvert depuis peu rue des Franciscains : intéressée par son concept de guinguette urbaine, j’ai eu envie de le découvrir…

C’est un endroit cosy, où on se sent tout de suite bien, avec un accueil très chaleureux et une jolie déco. Une balançoire en guise de siège, un arbre au milieu d’une table, des meubles vintage, le Nid joue la carte de la guinguette avec goût. Il est midi, l’endroit se remplit rapidement, je vois qu’il y a un certain nombre d’habitués qui viennent autant pour déjeuner que pour échanger avec Charlotte et Sophie, les deux amies à l’origine du projet.

Une jolie déco – © My-Mulhouse.fr

On regarde la carte et on se décide pour un bowl : il s’agit d’un mix de légumes crus et cuits, avec des pois chiches et du quinoa, accompagnés d’une sauce blanche aux fines herbes. J’apprends avec plaisir qu’on a le même fournisseur de légumes, la Ferme Fischer, et je me réjouis de déguster cet assortiment.


Verdict ? C’était frais et très bon, mais j’aurais encore plus apprécié si c’était un peu plus cuisiné : les légumes sont juste cuits à la vapeur, idem pour le quinoa. Bon en tout cas côté calories on ne culpabilise pas de prendre un dessert ensuite :-). On a choisi la tarte aux fraises et le cake citron, qui étaient très bons. Mention spéciale pour le café, de belle qualité aussi.

Le bowl végétarien – © My-Mulhouse.fr

Le Nid fait aussi salon de thé et sert des petits déjeuners, j’y retournerai sans doute pour tester d’autres douceurs ! Côté tarifs, le bowl était à 10€.

Infos pratiques :
Le nid
20, rue des Franciscains
68 100 Mulhouse.
Tel : 03 89 44 17 96
Page Facebook

Le Nid, Guinguette urbaine

8.1

Service

8.0/10

Ambiance

9.0/10

Carte

8.5/10

Saveurs

7.0/10

Qualité/prix

8.0/10

Pour

  • Un lieu chaleureux, des mets sains et de qualité.

Contre

  • J'aurais aimé des légumes un peu plus travaillés, mais cela reste très healthy :-).
Classé sous : Salons de thé

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *