Marché de Noël 2014, Théâtre
Commentaire (1)

« Edouard aux mains d’argent » revisité

A Thann, c’est devenu une tradition : chaque année, à l’approche des Fêtes de fin d’année, la troupe de théâtre des Bâtisseurs propose son conte de Noël, joué sur le parvis de la Collégiale, à l’attention des petits et grands ; après « Le Noël de Mr Blomwitz » en 2013, c’est le film culte de Tim Burton « Edouard aux mains d’argent » qui a été choisi cette année et qui a eu droit à sa (très libre) adaptation.

Les représentations données par les Bâtisseurs de Thann sont devenus un évènement local couru, et ce tout spécialement lorsqu’il s’agit du spectacle de Noël (j’avais été impressionné l’an passé par le nombre de personnes présentes pour « Le Noël de Mr Blomwitz ») ; la règle fut encore une fois respectée en ce samedi 13 décembre 2014 (date que j’avais choisi pour m’y rendre) : à une demi-heure du début du conte en cette fin d’après-midi, les bancs furent pris d’assaut par les enfants (et par certains parents peu respectueux des règles édictées mais passons…) alors que la pluie commença à tomber… Peu importe, intrigué par le beau décor du château où sera découvert Edouard dans l’histoire, tout le monde avait envie de voir la transposition faite du cultissime « Edouard aux mains d’argent » de Tim Burton (orthographié sur les affiches sous sa forme anglo-saxonne « Edward », j’avoue ne pas trop savoir pourquoi).

Edouard et son créateur - © My-Mulhouse.fr

Edouard et son créateur – © My-Mulhouse.fr

« Je pense qu’il est encore en vie. Parce que vois-tu, avant qu’il ne soit arrivé au village il ne neigeait jamais. Et depuis son passage, il neige. Et je me dis que s’il n’était pas là-haut il n’y aurait sûrement pas de neige. »

Les fans inconditionnels de Tim Burton (dont je fais partie) auront sans aucun doute été déroutés par cette relecture plus que libre du film (l’histoire proposé par les Bâtisseurs n’avait pas grand-chose en commun avec celle du long métrage), mais je dois reconnaitre que l’adaptation qui en a été faite à l’attention des enfants fonctionna vraiment bien et offrit un beau conte aux plus petits !

Les points essentiels de morale du film avaient été conservés et bien mis en exergue, notamment dans la mise en scène proposée par la troupe : Edouard, vu au début comme un monstre, devint petit à petit la coqueluche du village tout en suscitant en parallèle la jalousie de quelques-uns, avant de se voir rejeter par la suite par tous, sauf par ceux ne s’intéressant qu’à sa beauté intérieure et ne se préoccupant pas de sa supposée « différence ». A l’écoute des commentaires des enfants à leurs parents en fin de séance, les gamins ont bien compris les leçons à tirer de l’histoire.

Edouard, nouvelle coqueluche du village - © My-Mulhouse.fr

Edouard, nouvelle coqueluche du village – © My-Mulhouse.fr

Les principales scènes du film ont également été joliment transposées et avec créativité : on retrouva par exemple avec plaisir les séances de coiffure (sous la forme d’un concours) ou les moments où Edouard sculpte des blocs de glace (pour moi, la plus belle scène du film et du spectacle).

Edouard sculptant la glace - © My-Mulhouse.fr

Edouard sculptant la glace – © My-Mulhouse.fr

En résumé, comme à chaque fois ai-je envie de dire, le spectacle fut réussi et seulement gâché par la pluie (ou, au choix selon les années : la neige, le vent glacial, etc…) et par certains parents… J’espère que ce conte aura en outre donné envie à ceux n’ayant jamais vu le film de le regarder (sincèrement, c’est le plus grand chef d’œuvre de Tim Burton, mais ce n’est que mon avis ;-)).

Félicitations à toute la troupe des Bâtisseurs, impeccable tant au niveau des comédiens que des décors ou costumes, et à l’année prochaine pour un nouveau conte !

J’ai aimé : Le costume d’Edward, superbement reproduit, ainsi que le château. Le professionnalisme de la troupe, les dialogues préenregistrés permettant de bien les entendre, la gratuité du spectacle.
J’ai moins aimé : Merci à la pluie pour s’être invitée au mauvais moment… Et j’ai eu un peu de mal avec le personnage du pirate inspiré par le Capitaine Crochet bien que j’ai compris son rôle dans la transmission des valeurs aux enfants (lui-aussi est « différent » et ne souhaitait pas qu’on fasse subir à Edouard ce que lui-même avait enduré).

Infos pratiques : 
Site Internet des Bâtisseurs de Thann : batisseurs68.free.fr
Chaque année, la troupe des Bâtisseurs propose un spectacle de Noël, destiné aux petits et grands, sous la forme d’un conte revisité sur le parvis de la Collégiale de Thann. Attention, la séance étant en plein air, il convient de se vêtir en conséquence !

1 Commentaire

  1. Sophie dit

    Peut-être parce que le film s’appelle “EDWARD aux mains d’argent”, même en français?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *