Portraits
Laisser un commentaire

Elle Fait Des Ronds… et elle aime ça !

Lors de mes précédents articles concernant les « Ateliers Ouverts » je vous avais parlé de l’Atelier 14 et vous avais promis de vous parler un peu plus longuement du travail de Sandrine Stahl lors d’un prochain article. Alors voilà, chose promise, chose due !

Plasticienne, compositrice, chanteuse et bruitiste, Sandrine s’amuse en jouant avec des ronds, des cercles et des lignes qui se brisent ou se relient et qui forment des images qui selon elle s’adressent à l’intelligence du regard et à la sensibilité, et que j’appellerais personnellement à l’intelligence du cœur.

Sandrine est en recherche perpétuelle sur l’origine de la vie et par là même cherche à faire le lien entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, le macrocosme et le microcosme, lien qu’elle créé en utilisant des univers composés par le corps et la nature végétale. Ses dessins souvent construits verticalement comme une colonne vertébrale qui relie le haut et le bas représentent un lien très fort avec le corps humain.

Elle a pris conscience de cette analogie entre l’infiniment grand et l’infiniment petit lors des cours de neurobiologie et neuropsychologie pendant lesquels elle se surprenait souvent entrain de dessiner des ronds qui représentaient pour elle les neurones reliés entre eux par des synapses représentés quant à eux par des lignes, des verticales qui se relient ou se brisent… Vous savez maintenant pourquoi Sandrine s’appelle aussi « Elle Fait Des Ronds ».

sandrine stahl

Un tableau de Sandrine Stahl, artiste mulhousienne – ©Ray Mond pour My Mulhouse

D’autre part, le nombre 3 revêt aussi pour elle une grande importance de par la notion d’équilibre qu’il représente. J’ose ici apporter ma propre réflexion à ce sujet : en y réfléchissant bien, l’interprétation du nombre 3 qu’elle fait me paraît judicieuse ne serait-ce qu’en regardant autour de moi dans la vie quotidienne où par exemple un tabouret à 1 ou 2 pieds ne tient pas debout alors qu’un 3ème lui apporte l’équilibre… pardon Sandrine pour cet exemple « branlant » mais toutefois bien réel ! 😉

oeuvre sandrine stahl

“Elévateur d’âmes”, par Sandrine Stahl – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Dans son travail qu’elle dit effectuer pour explorer, chercher mais aussi pour jouer et se libérer, elle créé tantôt à l’arrache et d’autres fois en finesse et avec précision en couchant ses œuvres principalement à l’encre de chine sur papier, cartons, toiles et peaux de batterie comme support.

Toutefois, mais ce n’est là que mon propre avis vite dit, l’art plastique ne suffisant certainement pas à canaliser son énergie débordante, Sandrine est également chanteuse et musicienne dans le groupe PJ@Mellor avec comme compagnon de scène Matthieu Stahl, son compagnon dans la vie et lui-même plasticien, ainsi que leurs amis artistes André Maïo et Denis Scheubel.

chanteuse sandrine stahl

Sandrine Stahl au Festival Les Mains Nues – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Pour avoir assisté à plusieurs reprises à leurs prestations scéniques, je peux vous assurer que leur talent de musicien n’a rien à envier à celui de plasticien, l’un complétant admirablement l’autre.

J’aime : les ronds, le nombre 3, revoir de temps en temps Sandrine, Matthieu et leurs comparses ainsi qu’apprécier leurs œuvres tant picturales que musicales
J’aime moins : ne pas avoir leur talent…

En savoir plus :
Mail : sandrine.stahl [@] evhr.net
http://elle-fait-des-ronds.tumblr.com/

Classé sous : Portraits

de

De nature curieuse, je m'intéresse à tout mais en particulier à l'Art sous toutes ses formes. Mulhouse, de par sa richesse artistique, culturelle et historique est un vrai bonheur pour le photographe passionné que je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *