Expos
Commentaires (2)

Expo Graffiti à la Mer Rouge à Mulhouse…

Le WE dernier à Mulhouse, pas moins de 8 graffeurs et de 2 photographes se sont réunis rue de la Mer Rouge pour nous offrir une expo éphémère autour de leur art, le graffiti.
Initialement, cet évènement semblait être privé, car sur invitation uniquement, au final, l’expo était bien ouverte à tous… Encore fallait-il savoir et trouver ! 😉

expo graffiti rue de la mer rouge 2014

Expo Graffiti dans un des hangars rue de la Mer Rouge – © My-Mulhouse.fr

De la rue aux galeries, en passant par le hangar…

Perdue quelque part au milieu de nulle part, une fois de plus, il fallait la trouver et s’y risquer dans cette rue de la Mer Rouge à Mulhouse… Le vernissage était vendredi soir, 19h30… Arrivée sur les coups de 21h, heureusement que j’étais accompagnée d’une initiée, sinon je m’y serais aventurée avec sans doute moins de facilité. Car on s’y perd, rue de la Mer Rouge : des hangars et des locaux, il y en a à foison, des panneaux ou indications pas toujours très en action, de l’obscurité en guise de fond… Bref… L’aventure, c’est l’aventure… Mais ça fait partie de l’ambiance graffiti ça aussi ! Et, au final, ce hangar abandonné était un bon compromis, une sorte de trait d’union entre la rue et la galerie.

La culture

Le Graffiti, c’est une culture avec ses codes et traditions, un art de vivre, de faire et de s’exprimer.
Je n’y connais rien à rien en la matière, par contre, cet univers m’intrigue, m’interpelle, m’interloque… jamais ne me choque…

Il semblerait qu’il y ait un certain code vestimentaire, look “hip-hop-rap” (j’espère que je ne fais pas de bévue O_O), une signature, leur blaze comme on dit dans leur jargon (à ne pas confondre avec “blazer”, ce que les graffeurs ne portent sans doute jamais ou, en tous les cas, pas quand ils s’expriment dans leur art 😉 ), un souci du détail et une prédominance de la calligraphie (avec un oeil attentif, on aperçoit qu’il y a des lettres partout)…

Dans le cas présent, je me suis perdue dans leurs “noms de scène”, honnêtement, fallait s’y retrouver entre les KEAN, YRAK, SVEN, SCHAVE, SDEH, NIACK, WOUANENOKS, ISO ISO dixmilles, DJEONE (quoique… ce dernier, je me demande s’il est bien graffeur ou s’il faisait pas plutôt partie du service d’ordre ou de l’équipe de la relations presse :D).

En tout état de cause, même s’il s’agit là d’un univers jusqu’alors inconnu, une chose m’a mise immédiatement à l’aise : leur sympathie à tous et leur sourire ;-).

L’évènement

A la base, l’essence même du graffeur se trouve dans la rue, il sort caché, de nuit, l’idée étant de ne pas se faire “choper” car il s’exprime souvent de manière illicite, éphémère aussi. Une photo très évocatrice de cette ambiance faisait d’ailleurs partie de l’expo:

photo graffiti la nuit

Photo ambiance graffiti sur wagon la nuit – © My-Mulhouse.fr

Puis vient le temps où le graffeur en a assez qu’il n’y ait pas véritablement de trace de ses traces (outre les PV dont il a pu faire l’objet :D). Il décide alors de s’exprimer sur la toile, pour que tous ses graffitis aient enfin un support non volatil, et petit à petit, pour que leur art continue à vivre réellement, il s’expose… Dans des galeries, des salons d’art (mon oeil s’était d’ailleurs déjà bien arrêté sur certaines oeuvres au salon ART3F à Mulhouse en novembre dernier), des festivals, des expos… avant de venir illuminer les murs de nos salons, salles à manger ou autres chambres à coucher…

Dans ce hangar, vendredi soir, une fois passé le cap du “où suis-je?”, l’ambiance était au vernissage dans une humeur décontracte et fort chaleureuse. Un mélange de styles, de générations et de cultures se sont croisés, mais tous semblaient avoir les yeux émerveillés… Il y avait de la couleur partout, des bombes de couleur représentant leur bombe de dynasmisme, de la couleur sur les toiles, de la couleur sur l’expression de leur visage… On sentait bien qu’ils étaient heureux, ces gars là, de nous présenter leur art… Et nous, on était heureux d’être là ! Et de la couleur dans nos oreilles aussi car il y avait de la bonne musique ! Ca faisait vraiment BIM BAM BOUM SPLATCH partout!!!!!!!

Bim Bam Boum Splatch par SVEN

Bim Bam Boum Splatch by SVEN – © My-Mulhouse.fr

J’ai eu l’occasion de discuter avec certains des graffeurs, lesquels m’ont expliqué leurs oeuvres, leur univers, leurs démarches, leurs origines, leurs présents, leurs futurs. Certains vivent le graffiti comme une pure passion, “a way of life”, ils ont des métiers tout à fait classiques à côté, sont parfois père de famille… D’autres aspirent à en vivre…
Car, oui, bien que le street art ne soit pas toujours légal (selon le lieu où on le pratique), sa valeur artistique est incontestable et de plus en plus en demande.

En tous les cas, BRAVO à vous tous !!!! Bravo pour cette belle énergie et vivement vivement que d’autres évènements de ce type voient le jour !!! Ah… on me dit dans l’oreillette qu’une 2ème édition d’Expo Graffiti éphémère pourrait avoir lieu d’ici cet été… A suivre…

J’ai aimé : cette ambiance, cette convivialité, ces sourires, cette simplicité… car ils sont loin d’être “blazés” ces graffeurs là ! 😀 Mention spéciale à celui qui m’a fait l’honneur de m’inviter et à ceux qui m’ont “graffitement” cultivée… Merci !
J’ai moins aimé : ne pas avoir pu repartir avec une des oeuvres… Je n’avais pas le budget…

Infos pratiques :
Expo Graffiti
Du 4 au 6 avril 2014
130 rue de la Mer Rouge
68200 Mulhouse

Classé sous : Expos

de

Amoureuse de ma ville, j’aime y vivre et y découvrir les perles culturelles qu’elle nous propose et nous offre en permanence (concerts principalement, expos, festivals en tout genre mais aussi jolies boutiques, endroits atypiques…). Et comme je dis toujours, quand j’aime J’AIME et j’aime partager ce que j’aime…

2 Commentaires

  1. Raymond dit

    Un vrai plaisir de visiter cette expo dans ce site particulier de la Mer Rouge et bien sûr aussi de lire cet article bien documenté et plaisant…

  2. CIURET Ramon dit

    Ce que j’ai aimé : ce reportage d’Emmanuelle !
    Ce que j’ai moins aimé : de ne pas pouvoir y aller moi-même…
    Mais grâce à ce témoignage, j’y suis allé quand même ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *