Festivals
Laisser un commentaire

Festival Chipo’Zik : des chipolatas et de la musique, comme son nom l’indique !

La dernière édition du Chipo’Zik remontait à 2014. L’année dernière, le festival n’avait malheureusement pas eu lieu mais c’était pour mieux revenir cette année.

Températures estivales, barbecue, concerts et bières (à consommer avec modération), toutes les conditions étaient réunies pour que ce festival soit une réussite !

Arrivée à Chipo'Zik 2016

L’arrivée au festival – © My-Mulhouse.fr

Le festival commence à 18h mais pour nous, le rendez-vous est donné à 20h30. Nous arrivons donc durant la performance de Claudio Capéo, qui joue sa nouvelle chanson « Un homme debout ». C’est aussi l’heure d’affluence et nous décidons, dès notre arrivée, d’acheter des jetons pour pouvoir manger et boire.

Après avoir trouvé une table, nous profitons de la musique et de la performance des différents artistes présents sur scène. C’est au tour de Trézïa, les gagnants du concours Tremplin d’y mettre le feu. Le temps est idéal, les festivaliers arrivent jusque tard dans la nuit et la buvette ne se désemplit pas. La Guggaratscha est également présente tout au long de la soirée, pour assurer la bonne ambiance entre chaque performance musicale. C’est aussi l’occasion de revoir d’anciens camarades, de passer un bon moment en compagnie de ses amis et de se remémorer les souvenirs de la vie étudiante.

foule chipozik 2016 claudio capeo

La foule au Chipo’Zik 2016 devant Claudio Capéo – © My-Mulhouse.fr

Après la venue de Debout sur le Zinc, nous décidons de rentrer, même si la soirée n’est pas encore terminée et qu’un dernier groupe est attendu, ainsi qu’un DJ pour finir en beauté.

Pour moi, le festival s’achève donc avec l’arrivée du groupe Epsylon sur scène. J’aurai aimé pouvoir profiter du spectacle jusqu’au bout, mais je suis un peu frileuse et les températures auront eu raison de moi.

Cette édition du Chipo’Zik fut une véritable réussite. La programmation musicale était vraiment géniale et avait de quoi satisfaire le public.

Je tiens à rappeler le rôle des organisateurs ainsi que des bénévoles, sans qui Chipo’Zik ne pourrait pas avoir lieu. Le festival se prépare durant des mois à l’avance, et c’est grâce à eux qu’il a pu voir le jour cette année. Donc un énorme merci à eux !

Le festival vu par Nathalie

Alors moi et ma family, on a débarqué vers 19h30 en plein Claudio Capéo et devant l’affluence aux jetons et aux chipos on s’est repliés ailleurs pour le repas. Mais déjà je trouvais que l’ambiance était vraiment sympa, et il y avait des gens de tous âges.

claudio capéo chipozik 2016 mulhouse

Claudio Capéo durant l’édition 2016 du Chipo’Zik à Mulhouse – © My-Mulhouse.fr

J’y suis revenue vers 22h, il y avait un monde fou mais sans que cela ternisse l’esprit toujours cool et bon enfant du festival. Côté zique les groupes présents ne sont pas trop ma tasse de thé mais j’ai constaté que dans leurs styles ils assuraient, et techniquement (sono et lumières) rien à dire. De mon côté j’avais donc une oreille côté musique, une autre dans la conversation avec les potes présents, le tout avec de la bière, en plein air, et c’était vraiment sympa. En fait, j’ai retrouvé ici un peu de l’esprit des premières éditions de Bêtes de Scène. Ce qui laisse augurer d’un bel avenir pour Chipo’Zik je vous le dis.

J’ai aimé : le festival dans son ensemble !

J’ai moins aimé : rien à signaler !

Infos pratiques :
Festival Chipo’Zik
Campus Illberg
Site web : http://www.chipozik.com
Classé sous : Festivals

de

Après avoir passé une année à l'étranger, j'ai appris, à mon retour, à redécouvrir la région mulhousienne et à apprécier ses recoins, ses lieux chargés d'histoires et à profiter des différents événements qui s'y passent. C'est avec plaisir que je partage mes découvertes avec vous :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *