Balades
Commentaires (2)

Hartmannswillerkopf / Vieil Armand : un site pour la mémoire

Le Vieil Armand, ou Hartmannswillerkopf, il faut y aller au moins une fois, avec ou sans enfants d’ailleurs, pour prendre la mesure de la guerre de 14/18 en Alsace.

Le site est imposant et inspire le recueillement. Sur ce champ de bataille situé à 956m d’altitude au-dessus de la plaine d’Alsace, plus de 30 000 soldats français et allemands ont trouvé la mort pendant la Première Guerre mondiale. Un chiffre impressionnant, qu’illustre de façon poignante le champ de croix qui s’étend derrière le mémorial. Disposées en pente douce, les croix s’alignent, toutes identiques, presque à l’infini.

Les croix au Veiil Armand : impressionnant - © My-Mulhouse.fr

Les croix au Vieil Armand : impressionnant – © My-Mulhouse.fr

Derrière cette étendue, c’est le point de départ de plusieurs balades, plus ou moins longues, afin de découvrir le site « du point de vue du soldat ». On pénètre dans la forêt et on peut emprunter les tranchées, remarquablement conservées. Tout ou presque est resté à l’identique, ici et là on voit des amas de ferraille, des barbelés, et les panneaux nous racontent la vie dans les tranchées. C’est très instructif et assez troublant de se retrouver là et d’imaginer ce que pouvait ressentir un jeune soldat mort de trouille sous une pluie d’obus…

Une tranchée - © My-Mulhouse.fr

Une tranchée – © My-Mulhouse.fr

Nous remontons ensuite vers le mémorial pour le visiter. Un bâtiment remarquable, majestueux et simple à la fois, qui renferme notamment un ossuaire où sont conservés les os de 12 000 soldats inconnus.

Dans le mémorial - © My-Mulhouse.fr

Dans le mémorial – © My-Mulhouse.fr

Là aussi, l’émotion est palpable et le silence s’impose. Il est ensuite temps de rentrer et de se replonger dans “C’était la guerre des tranchées” de Tardi.

J’ai aimé : la vue, la photogénie du lieu
J’ai moins aimé : difficile d’être seul(e)
Infos pratiques :
Vieil Armand / Hartmannswillerkopf
68 700 Wattwiller
Classé sous : Balades

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

2 Commentaires

  1. Ccil68 dit

    L’association les Amis du Hartmannswillerkopf (AHWK) proposent régulièrement des visites guidées très instructives et le tout dans une ambiance bien sympathique malgré la charge émotionnelle et Historique du lieu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *