Restos
Commentaires (6)

Hug, un resto qui sert après 22h à Mulhouse

S’il y a un truc que j’adore faire, c’est aller au ciné (le Palace, of course) à la séance de 20h puis me faire un resto après en revisitant le film que je viens de voir autour d’un verre de vin et du bon miam.

Restaurant Hug - © My-Mulhouse.fr

Restaurant Hug – © My-Mulhouse.fr

22h donc, sortie du ciné, je pleure comme une madeleine ou j’ai encore des étoiles plein les yeux, mais ce qui est sûr, c’est que j’ai méchamment faim. Surtout qu’à midi j’ai nagé 5 km (oui enfin divisons le chiffre par 10 pour une estimation plus honnête) et juste avalé une moricette toute rikiki. « Bon on va manger où ? » me questionne chéri, toujours très terre à terre, et insensible à la madeleine qui continue de s’effriter comme dans ce génial album de Claude Ponti, « Pétronille et ses 120 petits » – mais je m’égare.
Et immanquablement ou presque on descend la rue du Sauvage pour aller chez Hug.

Alors Hug, à Mulhouse, c’est une institution. Depuis quand ce restaurant existe, je ne sais pas, en tout cas il était déjà là quand j’étais petite et que la rue du Sauvage n’était pas encore piétonne (ok ça date du siècle dernier et je ne peux plus cacher mon âge maintenant). Hug est tout en hauteur, ambiance brasserie tradi avec banquettes moelleuses et surtout, l’atout déco principal du resto : une immense baie vitrée qui court tout le long de la façade, et qui permet de dîner en regardant Mulhouse vivre à ses pieds.

Côté cuisine, évidemment, on prend toujours un tartare avec des frites, enfin moi parfois je me laisse tenter par une big salade composée (vous avez remarqué combien les garçons ont toujours besoin de viande et de patates ?). Le tartare, c’est la spécialité de la maison : vous choisissez la viande, l’assaisonnement et la quantité que vous voulez ou presque (300g c’est le max je crois mais c’est déjà pas mal !). La fraîcheur est irréprochable, et croyez-moi c’est pas n’importe où que je mangerais de la viande crue. On accompagne souvent notre tartare avec le vin du moment, qui fait en général la part belle à des cépages étrangers. Et puis on sort à minuit, légèrement gris mais ravis.

En résumé :
Accueil : courtois sans ostentation.
Carte : très variée, les portions sont généreuses.

J’ai aimé : l’ambiance, toujours un peu étonnante.
J’ai moins aimé : s’il vous plaît, faites-nous des vraies frites pour accompagner vos délicieux tartares.
Infos pratiques :
Restaurant Tea Room Hug SARL
11 rue du Sauvage
68100 Mulhouse
Tél. : 03 89 45 33 86
Classé sous : Restos

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

6 Commentaires

  1. Alors là non, non et non. Il y a peu j’aurais dit qu’effectivement, Hug c’est top. Ouvert tard, y compris le dimanche soir, bonne cuisine, dont le fameux tartare frais et goûteux. Mais j’y suis retournée il y a peu et le constat était navrant. 50 minutes d’attente pour recevoir nos assiettes, 15 minutes pour les manger et aucune explication, ni compensation pour cette attente. Sans compter que les tartares des tables environnantes attendaient dans les 15 à 20 minutes dans leur plat de service avant d’être apportés à table (ils attendaient les frites…). Alors, oui, c’était bon. Mais effroyablement lent. Quant au tartare, je dois dire que j’étais contente de ne pas en avoir commandé cette fois-ci. Et vu le petit nombre de clients, c’était clairement décevant.

  2. Nathalie dit

    Bonjour Fab, c’était peut-être un jour “sans “, puisque globalement votre expérience est positive :-). A moins qu’il n’y ait eu récemment un changement en profondeur au niveau de la direction ou du service.

  3. Hello,

    Alors je ne suis pas très difficile en ce qui concerne les restaurants normalement mais là, c’est pas glorieux.
    J’y suis allé samedi midi pour prendre l’un de leur tartare qui fait sa réputation…
    Il était très bon c’est pas un soucis, par contre les frites congelées à côtés… c’est vraiment pas top, surtout que faire des frites maison c’est pas bien dur quand même, même la vinaigrette de la salade quoi, j’espère qu’elle est pas “maison” franchement.
    J’ai pu goûter aussi une entrecôte et du faux filet que mes amis mangeaient… pas folichon tout ça.
    Et pour rajouter une couche, le vin conseillé par monsieur était simplement pas bon du tout…

    Voilà, quand c’est bon je le dis, quand ça l’est pas… je le dis aussi.
    Il faut y aller pour les tartares, c’est tout.

  4. Elisabeth dit

    Un tartare de la même qualité que dans n’importe quelle brasserie. 30 minutes d’attente pour que la commande soit prise, puis une heure d’attente pour être servis… Je crois que Fab n’est pas tombé sur un jour “sans”, mais que c’est juste tout le temps comme ça. Pour résumé: le service est nul, la cuisine n’a vraiment rien d’exceptionnel. Et si d’autres restaurateurs de Mulhouse décidaient d’ouvrir le dimanche afin de ne plus laisser l’exclusivité de tous les clients à un restaurant qui n’en vaut carrément pas la peine et à qui un peu de concurrence ne ferait pas de mal?

    • J’ai pas l’habitude de participer au debat mais concernant ce resto je dois dire que trouver un endroit qui vous sert un samedi a 22h30 (4 pers) dans un resto plein a craquer, avec une serveuse qui fait le necessaire pour vous preparer en 5 mn, une table qui était entrain de se liberer et tout ca avec le sourire, a Mulhouse c’est mission impossible (et j’ai essaye) hormis le Squash 3000 (TB aussi). Pour finir, rien a dire sur la qualite de la nourriture, du service et de l’addition et grand respect pour le professionalisme du personnel qui n’arrete pas le service a 21h pour fermer a 22h30 et etre a la maison a 23 et pleurer ensuite qu’il n’y a plus de clients…….. TK

  5. Nathalie dit

    Pour compléter mon article : gros coup de gueule !
    J’y ai déjeuné l’autre jour et franchement… assiette à peine tiède, overdose de sauce pour mes bouchées à la reine (j’aurais pu la manger à la cuillère à soupe !) avec dedans trois morceaux de viande immangeables (du gras en fait) qui se battaient en duel.
    D’autres de mes convives ont choisi du poisson qui était limite…
    Sans parler de la “salade hivernale” avec concombres et tomates cerises.
    Et pour couronner le tout, plus aucun des “desserts du jour” de disponible alors que nous étions parmi les premières tables à être arrivées et servies ce jour-là !

    Bref si le tartare est bon (je maintiens mais d’accord avec Romain, les frites surgelées c’est pas terrible), pour le reste faudra faire des efforts ! A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *