Portraits
Commentaire (1)

Jean Baeumlin : portrait d’un illustrateur mulhousien

Lovely Elsa, ça vous dit quelque chose ? Vous avez certainement déjà croisé cet adorable petit personnage, sur les réseaux sociaux ou sur des cartes postales et produits dérivés. Aujourd’hui je vous propose de rencontrer son “papa”, Jean Baeumlin, mulhousien et fervent défenseur de la culture alsacienne.

Un parcours atypique

En discutant avec Jean Baeumlin, on a l’impression de rencontrer une personne qui a vécu 1001 vies. Après avoir fait les Beaux-Arts de Mulhouse, celui qui se rêvait illustrateur de bandes dessinées a tour à tour organisé des concerts de rock, fait de la radio, travaillé sur la communication de différentes stations de ski savoyardes, avant de finalement s’établir comme concepteur publicitaire indépendant depuis 2004.

Ses goûts sont tout aussi hétéroclites. Interrogé sur ses inspirations artistiques, il évoque son profond respect pour le sculpteur américain Richard Serra. Ses coups de cœur musicaux sont bien plus surprenants : ils vont de la musique country à la techno minimaliste. C’est dans ce melting pot qu’il puisse ses inspirations, et qu’a été conçue Lovely Elsa.

lovely elsa

Jean Baeumlin et Lovely Elsa – © My-Mulhouse.fr

Elsa : une création innovante et militante

C’est en se baladant dans les boutiques de souvenirs qu’est née en lui l’idée de concevoir un petit personnage hartzig (chaleureux) et moderne afin de bousculer l’imagerie vieillotte de l’Alsace. En s’inspirant à la fois de la mascotte coréenne des cours de récré Pucca et de Charlie Brown (le frère de plume de Snoopy), il a inventé le personnage d’Elsa, petite alsacienne espiègle à la coiffe surdimensionnée.

Celle-ci apparaît dans de nombreuses petites scénettes sur Facebook, mais également sur des produits dérivés (cartes postales, autocollants, etc). On la retrouve dans une multitude de points de vente partout en Alsace.

Elsa est un petit bout de femme mais son rôle est important, car elle n’a pas que pour mission de donner une image drôle et tendre de l’Alsace. Son objectif est avant tout de contribuer à la sauvegarde de la culture alsacienne en la rendant accessible à tous. Et cela fonctionne ! Elle touche un très large public et a même été choisie pour représenter le Fonds International pour la Langue Alsacienne (FILAL).

Un Mulhousien passionné

Vous l’aurez compris, Jean Baeumlin a la passion de l’Alsace. Mais il aime également Mulhouse, sa ville d’origine, même s’il a parfois envers elle des sentiments ambivalents.

Il a pu constater au fil du temps à quel point Mulhouse s’est transformée en une ville qui bouge, plus en adéquation avec les attentes de la jeunesse. Cela ne l’empêche pas de poser sur elle un regard critique (mais bienveillant !) et de rêver à de grandes transformations qui la rendraient encore plus belle à ses yeux.

Et à titre personnel, de quoi l’illustrateur rêve-t-il ? C’est bien simple : de voir la popularité de Lovely Elsa augmenter, de la voir apparaître sur encore plus de supports et qu’elle devienne l’égérie de notre région dans le monde entier. Je pense qu’il y a de fortes chances que tout cela se réalise.

schmoutz lovely elsa lecteurs my mulhouse

Lovely Elsa vous salue ! – © Jean Baeumlin pour My-Mulhouse.fr

Classé sous : Portraits

de

Mulhousienne d’adoption, je suis peu à peu tombée sous le charme de cette ville. Sous ses airs de grande cité industrielle elle cache des tas de petits trésors que j’aime dénicher au gré de mes promenades…

1 Commentaire

  1. Raymond Weigel dit

    Un grand merci à Jean de nous avoir offert cette magnifique petite Lovely Elsa que personnellement j’ai adoptée dès sa naissance… A chaque fois j’aime beaucoup la découvrir dans de nouvelles situations et ces derniers temps découvrir qu’elle voyage beaucoup un peu partout en se faisant photographier par celles et ceux qui l’ont aussi adopté! Longue vie à Lovely Elsa… et bien sûr à son papa 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *