Danse
Laisser un commentaire

Kaléidoscope: une myriade de mouvements pour nos beaux yeux

Un ballet “kaléidoscope” pour clôturer la saison 2015-2016 de l’OnR : d’innombrables mouvements et d’interdépendance entre danseurs pour des mirettes comblées.

Retour à la Sinne pour le dernier ballet de la saison 2015-2016 “Kaléidoscope”. J’ai doublement été surprise par ce ballet en deux parties.

ornements kaleidoscope orn opéra national du rhin

Ballet moderne sur fond de danse baroque pour “Ornements” – © Klara Beck

Dans la première création “ORNEMENTS”, Bruno Benne revisite les codes de la danse baroque. En utilisant la danse contemporaine, il nous emmène dans un univers surréaliste, avec effets de perspectives envoûtants et pas décalés quant à la musique de Jean-Philippe Rameau et Youri Bessières. Surprenant, atypique, plaisant. J’ai été agréablement envoûtée par ce ballet.

ornements kaleidoscope orn opéra national du rhin

Envoûtant spectacle pour la première partie de Kaleïdoscope, “Ornements” – © Klara Beck

Dans la seconde création “i-ME AND MYSELF”, Ezio Schiavulli nous emmène dans un ballet où se mêlent, se tissent, s’entremêlent des personnages appartenant à un groupe, puis à un autre… Entre rejets, appartenance, récupération, tiraillements, fuites et retour aux sources, les actions traduites sont multiples et magnifiques. Un ballet tiré du mouvement de danse “physical movement” qui a, personnellement, embarqué mon corps dans des mouvements balanciers et incontrôlés sur mon siège. Un vrai plaisir… Vraiment sublime.

i me and myself kaleidoscope onr opéra nation du rhin

Synchronisation parfaite des danseurs dans “I,me and myself” – © Klara Beck

Mais pourquoi donc Kaléidoscope? Parce que ces ballets ont fait appel à des danseurs  permanents et des danseurs issus du dispositif “Accueil Studio”. L’Accueil Studio est un dispositif mis en place par le Ministère de la Culture auprès des Centres Chorégraphiques Nationaux depuis 1998 qui vise au développement de la danse en région, notamment au travers de partage d’outils de travail professionnel et d’accueil en résidence d’équipes artistiques indépendantes. La réussite graphique des deux ballets donnent aux spectateurs la preuve que les danseurs sont capables de s’approprier différents styles de danse et que le Ballet de l’OnR est diversifié.

i me and myself kaleidoscope onr opéra nation du rhin

Communion des danseurs dans la deuxième partie “I, me and myself” – © Klara Beck

J’ai malheureusement raté les Coulisses studio et m’en mords les doigts au vu du ballet qui m’a tant séduite. Avis au public: ces moments avant les représentations sont de formidables occasions de découvrir les spectacles, et notamment leur sens, surtout dans le domaine du contemporain où ce n’est pas toujours aisé de savoir où ils veulent en venir et d’où ils sont partis…

Je me réjouis du programme de l’année prochaine. Rendez-vous sur le site de l’OnR (Opéra National du Rhin) pour découvrir toutes les dates.

J’ai aimé : ces sublimes mouvements de danseurs chronométrés et parfaitement exécutés dans la première partie; l’aspect spontané mais chorégraphié du second ballet: sublime!
J’ai moins aimé : qu’il n’y ait que deux parties!
Infos pratiques :
OnR – Opéra National du Rhin
Représentations à Strasbourg, Colmar et Mulhouse
Site internet
Classé sous : Danse

de

Sundgauvienne de naissance, Mulhouse était pour beaucoup « the place to be » lorsque j’étais ado. Aujourd’hui, après de nombreuses années de vie un peu partout en France et à l’étranger, je me re-pose et re-découvre cette ville. Je vous propose de m’accompagner dans mes découvertes et kiffs sur une « place to be » parmi tant d’autres dans ce monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *