Burgers / Cuisine actuelle, Restaurants
Laisser un commentaire

Katçup : par ici les bons burgers !

Marre des hamburgers industriels ? Courez chez Katçup, un tout nouveau restau rue des Franciscains, qui en a fait sa spécialité.

Une déco tendance, de la bonne musique, un accueil sans chichi mais attentionné quand même : le restau m’est sympathique d’emblée. Avec mes filles, on s’installe à une table joliment customisée, et c’est parti pour une citronnade maison ! Sur la carte, plusieurs formules de burgers nous font envie : ce sera le « bestial » pour l’une, et le « primaire » pour les autres. Je me note déjà pour une prochaine fois de goûter à la salade vegan (avec des falafels, mon péché mignon), et aux desserts home made.

Une citronnade bien fraîche - et maison ! ©My-Mulhouse.fr

Une citronnade bien fraîche – et maison ! – © My-Mulhouse.fr

Des burgers généreux et home-made

Arrivent nos burgers, accompagnés de leurs frites maison et de mâche. Ils ont de la gueule, c’est clair, et côté goût, c’est nickel ! Déjà la viande : fraîche, hachée grossièrement, parfaitement cuite… y’a pas photo par rapport aux steaks hachés congelés des fast-foods. Le pain est bon,  le fromage est fondant, l’assaisonnement est joliment équilibré avec ses échalotes, ses sauces et ses cornichons. Quant aux frites façon potatoes, un régal !

Mon burger "primaire" ©My-Mulhouse.fr

Mon burger “primaire” – © My-Mulhouse.fr

Les portions sont généreuses, et franchement, pour 10€ le « primaire », c’est tout à fait raisonnable ! Ah et utile à savoir : les burgers sont dispos sans gluten !

J’ai aimé : mon assiette.

J’ai moins aimé : ne plus avoir de place pour le dessert.

Infos pratiques :
Katçup
3, rue des Franciscains
68100 Mulhouse
Tél : 06 21 57 76 21

Page Facebook : https://www.facebook.com/katcupmulhouse?fref=ts

Classé sous : Burgers / Cuisine actuelle, Restaurants

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *