Activités sportives, Portraits
Laisser un commentaire

L'anniversaire athlétique du grand frère Freddy

Lors d’un coup de téléphone d’un ami de longue date, Bernard Hoffmann, ancien athlète et dirigeant sportif de l’ASPTT Mulhouse, j’apprends qu’un ancien athlète mulhousien très apprécié de ses copains de club de l’époque, fêterait prochainement son anniversaire… et quel anniversaire : Freddy Maier a eu 70 ans ce mois-ci.

L’idée de piéger Freddy en lui organisant une réception surprise au stade du Waldeck est née de la rencontre de Bernard Hoffmann avec un autre ancien athlète du club, Michel Suter.

Une fois n’est pas coutume, l’ancien demi-fondeur haut-rhinois Freddy Maier s’est laissé surprendre, mais ce n’était pas sur une piste d’athlétisme. Son épouse Sylvie, mise au parfum l’invite au restaurant du Waldeck pour fêter cet événement soi-disant en tête à tête, et Freddy la suit docilement ce vendredi soir-là. Arrivés à la hauteur du stade une bonne soixantaine de personnes les attend et c’est sous une salve d’applaudissements qu’ils sont accueillis.

Après les photos de groupe sur la piste flambant neuve du Waldeck, la soirée parfaitement organisée par ses anciens comparses de l’ASPTT Mulhouse se poursuit avec un magnifique buffet pendant lequel les souvenirs évoqués vont bon train.

Freddy avait fait du demi-fond sa spécialité à ses débuts en course à pied en 1964 lors de son service militaire, et c’est avec émotion qu’a été évoquée sa victoire surprise aux championnats d’Alsace 1967 sur 1 500 m, face à l’international Fernand Kolbeck ainsi que son chrono de 3’49’’ sur 1 500 m lors des championnats d’Alsace 1970 sur la piste de Pulversheim.

Fernand Kolbeck, l’un des adversaires emblématiques de Freddy, est également présent ce fameux vendredi soir.
En tant qu’ancien marathonien de niveau moyen et sachant donc ce que représente online casino’s cette épreuve, je ne peux m’empêcher de citer une partie du palmarès de Fernand Kolbeck qui est pour moi un exemple en Alsace.

Il a marqué l’histoire du marathon français dans les années 70. Auteur de chronos de référence sur piste : 13’48’’ au 5 000 mètres et 28’50’’ sur 10 000, il possède un record de 2h14’ au marathon. Sur cette distance, il a été sélectionné aux JO de Munich en 1972, puis à ceux de Montréal en 1976. Ensuite, en 1979, au début du développement des courses hors stade, il a remporté le Marathon de Paris.

fernand kolbeck et freddy maier

Fernand Kolbeck et Freddy Maier – ©Ray Mond pour My Mulhouse

De nombreux autres athlètes, dont certains des plus grands rivaux du demi-fond alsacien de Freddy comme Walter Schott, mais aussi de grands coureurs de fond comme Jacky Kiener et Alain Brand, les anciens présidents du club postier Raymond Behr et Patrick Pichenel, l’entraîneur de ses débuts Joseph Birckner, et André Hartmann, un dirigeant de l’époque venu tout spécialement de Perpignan, participent également à la soirée.

Michel Suter, l’un des organisateurs a ainsi fait l’éloge de Freddy Maier :

Freddy est un type exemplaire dans son comportement, une personne toujours calme, bienveillante et disponible, qu’on a toujours considéré comme un grand frère. On a vraiment passé une très belle soirée.

J”ai aimé : revoir certains de ces athlètes parmi lesquels j”ai quelques amis et notamment Fernand Kolbeck que j”ai vu pour la dernière fois il y a une bonne dizaine d”années en compagnie d”Alain Mimoun, vainqueur du marathon aux JO de Melbourne en 1956, décédé en juin 2013.
J”ai moins aimé : ne pas pouvoir rester plus longtemps à cette soirée afin de profiter de cette ambiance post sportive qu”on appelle la 3ème mi-temps dans le monde du sport

Classé sous : Activités sportives, Portraits

de

De nature curieuse, je m’intéresse à tout mais en particulier à l’Art sous toutes ses formes. Mulhouse, de par sa richesse artistique, culturelle et historique est un vrai bonheur pour le photographe passionné que je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *