Théâtre
Laisser un commentaire

Le chien, la Nuit et le Couteau : une pièce aussi déroutante que bluffante

Munstrum théâtre a proposé “Le chien, la nuit et le couteau” à La Filature, une création aussi déroutante que bluffante dans le cadre des scènes d’automne en Alsace.


Cette pièce, proposée par la compagnie Munstrum de Mulhouse, est la mise en scène d’un texte de Marius Von Mayenburg. Le voyage que M entreprend est violemment inconnu et d’une logique insaisissable. Il y fera l’expérience de l’amour, l’amitié et la mort. Proie ou prédateur, il le sera à tour de rôle. Un élément central conduira la pièce à sa fin: le couteau.
Deux gradins l’un en face de l’autre, la scène au centre en longueur, comme si des joutes de rue allaient avoir lieu. Ambiance sombre.
L’ambiance musicale s’installe, la lumière se tamise. Un projecteur s’allume sur le personnage principal: M. Il s’est réveillé au milieu d’une ruelle inquiétante et inconnue. Il se rappelle simplement avoir dîné la veille avec des amis et avoir été en chemin vers chez lui.
Le moment continue sur une voix off. Une belle voix masculinement douce. M se réveille, se lève en prenant son temps. La magie du corporel qui va régner tout au long de la pièce commence à opérer. Les masques que les acteurs portent, très humanisés, de couleur chair et organiques, rendent très bien.

Une pièce sombre et belle - © Munstrum Theatre

Une pièce sombre et belle – © Munstrum Theatre

M. devrait-il agir ? A-t-il peur d’en souffrir ? Apprend-il de ses erreurs ? Rejoue-t-il les mêmes mécanismes destructeurs ? Doit-il abandonner ? Ou croire en on ne sait quoi ?

Entre amnésie, manque de logique, ambiance sombre, peur, prise de décision et logique insaisissable, “Le chien, la nuit et le couteau” questionne aussi toute la complexité de ce que nous sommes.
Les masques, très organiques à l’aspect chair, donnent vraiment une dimension hors normes à cette pièce. c’est la marque de fabrique de Munstrum théâtre, ce qui m’a fait hésiter à voir la pièce, mais qui finalement lui donne tout son sens ! Aussi, l’expression corporelle chorégraphiée et omniprésente est impressionnante de puissance et de justesse.
Trois acteurs se partagent les rôles, mais on n’y voit que du feu. Les personnages sont là, incarnés, on oublie les comédiens.

J’ai vraiment été soufflée par la mise en scène, été bercée par cette magnifique voix off, touchée par l’expression corporelle très organique (quel chien !) et déroutée par l’histoire. Lorsque cela s’est terminé, c’était la première fois où j’aurais eu besoin de plus de temps avant d’applaudir le sublime jeu des comédiens. Comme un moment de digestion nécessaire pour comprendre ce qu’on vient de voir et de vivre… intensément.Si d’aventure la pièce se rejoue avec Munstrum théâtre, je la recommande vivement !
Une très bonne coproduction de La Filature de Mulhouse !

J’ai aimé: le corporel de cette pièce est incroyablement puissant et juste.

J’ai moins aimé: le manque de temps de digestion avant de pouvoir applaudir les comédiens, trop rapide, mais ils méritaient d’être applaudis.

Infos pratiques :
La Filature
20 Allée Nathan Katz
68100 Mulhouse
Tél : 03 89 36 28 28
Site : www.lafilature.org

 

Classé sous : Théâtre

de

Sundgauvienne de naissance, Mulhouse était pour beaucoup « the place to be » lorsque j’étais ado. Aujourd’hui, après de nombreuses années de vie un peu partout en France et à l’étranger, je me re-pose et re-découvre cette ville. Je vous propose de m’accompagner dans mes découvertes et kiffs sur une « place to be » parmi tant d’autres dans ce monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *