Associations, Expos
Commentaires (10)

Le Vortex-1868, art et spiritualité au temple Saint-Etienne

A Mulhouse, il y a des artistes qui ne manquent ni d’idées, ni de talents…
Un majestueux temple en plein centre-ville…
Une ouverture d’esprit que l’on ne trouve pas partout…
A Mulhouse, il y a un Vortex au temple Saint-Etienne…

Vous avez dit Vortex ? Was esch’ ???

J’en ai entendu parler de ce Vortex, je l’ai vu ce Vortex, ou plutôt ces Vortex, mais sans savoir au fond ce que cela signifiait… Alors j’ai fait appel à mon ami Wikipédia qui me dit :

VORTEX est l’abréviation de “Visualisation Objective du Retour d’Expérience”

Ok ok… avec tout ça, j’ai une petite idée et je suis bien avancée… Vous aussi, n’est-ce pas ?

Du coup, je suis allée à la rencontre de ceux qui sont à l’origine de ce sublime Vortex, le Vortex-1868 qui magnifie actuellement le temple Saint-Etienne à Mulhouse. Et je me suis régalée des paroles de Gérard Dumora, président de l’association Vortex-X, Ray Mond, un des membres très actif et Roland Kauffmann, le pasteur du Temple.

Maintenant je sais que le Vortex by « Gérard et ses compères » est une œuvre artistique éphémère à base de bandes de non tissé.

Le Vortex… Hier et maintenant…

Tout commence lorsque Gérard Dumora, artiste designer connu pour son mobilier éco-responsable Trendy Tub, découvre l’entreprise Jacob Holm, un des leaders mondiaux de fabrication de voiles non-tissés. Il prend 2 ou 3 rouleaux de ces bandes de non tissé (utilisées initialement dans le secteur hygiène et cosmétique) ne sachant tout d’abord pas trop quoi en faire. Gérard les met de côté jusqu’à ce qu’il ait l’idée d’habiller l’escalier du bâtiment 75 de DMC où est installée l’association artistique MOTOCO à Mulhouse. Ce grand escalier en spirale l’inspirera et le premier Vortex, le Vortex-75, verra alors le jour.

vortex75-motoco-mulhouse

Vortex-75 à Motoco – ©Emmanuelle Van-Dinh pour My Mulhouse

La Vortex’team a déjà œuvré plusieurs fois : lors d’installations dans des lieux publics ou privés (comme le Bâtiment 75 de DMC, les 3 immeubles habillés de ces bandes de non tissé à l’occasion d’Art Basel 2014, la grande chaufferie du musée éco-textile de Husseren-Wesserling, le stand d’une entreprise à la Foire d’Octobre de Mulhouse en 2014 ou les installations dans des appartements, jardins ou maisons privés).

Mais la Vortex’team se régale aussi en milieu naturel et nous offre de sublimes installations de Land Art. Notre ami Wikipédia nous explique : « Le land art est une tendance de l’art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont à l’extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l’érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos. »

En septembre 2015, c’est le temple St Etienne, qui trône fièrement sur la plus belle place de Mulhouse, qui ouvre ses portes et fait confiance aux artistes de l’association Vortex-X.

vortex-1868-temple-saint-etienne-mulhouse

Le temple Saint Etienne ouvre ses portes au Vortex – ©Emmanuelle Van-Dinh pour My Mulhouse

Le Vortex véhicule un triple message

Il s’agit tout d’abord d’une véritable œuvre d’art à la logique bien complexe. Comment organiser toutes ces bandes de tissus sans qu’elles ne s’accrochent entre elles, qu’elles ne s’entre-mêlent, ne cassent, pour qu’elles aient un sens, une géométrie esthétique ? Il y a dans cette œuvre quelque chose de très cartésien et de très artistique à la fois et c’est sans doute ça qui attire l’œil en premier.

Le second message est de l’ordre de l’éco-responsabilité. Pourquoi jeter, mettre au rebus des choses que l’on pourrait réutiliser pour en faire autre chose, et y adjoindre une vraie valeur ajoutée. On est alors en plein cœur de ce que l’on appelle l’Upcycling. Allez, je fais appel à mon ami Wikipédia une dernière fois… L’upcycling est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle donc « par le haut ».

Et le Vortex, où qu’il soit, c’est ça… Il permet un renouveau, symbolise un changement de niveau, nous mène vers quelque chose de neuf et de beau. Cette œuvre artistique éphémère engage à la prise de conscience et à la sensibilisation des industriels mais aussi du grand public face à cette nécessité du recyclage et du non-gaspillage.

Le troisième message est de l’ordre de la spiritualité, j’y reviendrai un peu plus tard…

Le Vortex-1868 du Temple Saint-Etienne à Mulhouse

Vous l’avez sans doute déjà lu ou entendu ici ou là, mais le Vortex-1868 en quelques chiffres, c’est : 5000 mètres de fil, 200 heures de travail (ou de passion), 10 personnes, 1 confiance aveugle ou plutôt bien éclairée (celle du pasteur du temple Saint-Etienne, Roland Kauffmann) ainsi que la participation d’innombrables anges…

Pourquoi Vortex-1868 ?

Chaque installation porte le nom “Vortex” suivi d’un nombre ayant un sens particulier attaché au lieu. 1868 correspond à l’année de la fin de construction du temple. On en apprend des choses par ici, n’est-ce pas ?

Un Vortex dans un lieu de culte ? Oui… et alors…

Le défi pourrait sembler osé à première vue… Entrecroiser des fils dans toute l’immensité d’un temple, non mais ça va bien ???

Oui, ça va bien, très bien même…

Et c’est grâce à l’ouverture d’esprit de Roland Kauffmann, pasteur du temple Saint-Etienne, que le VORTEX-1868 a pu voir le jour. Une manière comme une autre, pour lui, de rendre le temple aux Mulhousiens, que ces derniers puissent se le réapproprier et l’investir comme un élément du présent (avec le double sens que comporte ce mot) et du passé. Pour Roland Kauffmann, le temple est un lieu de culte, certes, mais surtout un lieu de rencontre de l’humanité avec elle-même. D’où le riche programme de manifestations qu’il nous propose tout au long de l’année (concerts, expressions de solidarité, lieu de création artistique…).

J’ai écouté les échanges entre Roland et Gérard, très attentivement, presque religieusement, accroupie sur les marches devant l’autel, à me nourrir de leur vision optimiste, humaine et spirituelle, à me laisser traverser par leur appel aux sentiments les plus nobles.

les-lumières-Vortex-1868 -Temple-Saint-Etienne-Mulhouse

Les lumières du Vortex-1868 – ©Emmanuelle Van-Dinh pour My Mulhouse

Pour Roland Kauffmann, la spiritualité réside dans la profondeur humaine. Est spiritualité tout ce qui nous élève au-dessus de nous-mêmes, ce qui nous éveille à une réalité autre que celle que l’on a juste devant les yeux. Et le Vortex nous appelle à une forme de spiritualité… C’est, en effet, une installation devant laquelle on se redresse et lève automatiquement la tête. Pour le pasteur, elle élève l’âme et l’esprit, change notre regard par rapport au lieu, invite à s’y promener, à le découvrir d’une autre manière, à changer de perspective et à laisser libre cours à ses propres interprétations. Chacun y vient avec son propre regard mais tous ressortent avec les yeux ébahis.

Ma découverte du Vortex-1868

Pour ma part, je me suis laissée aller à la déambulation, osant observer cette majestueuse œuvre sous tous ses angles, ou presque. Lorsque je suis entrée dans le temple, j’ai vu comme le tissage d’un immense voile de mariée de part et d’autres des allées. Puis effectivement comme des rayons solaires empreints de spiritualité traverser les vitraux. Mon regard de grand enfant a aussi imaginé l’homme araignée venir tisser sa toile… mais c’est peut-être ça, au final, des hommes/femmes araignées venus tisser la toile de la rencontre humaine avec l’art sous une forme de spiritualité… Wahouuuu quel gigantesque programme ce Vortex !!!!

Le-Temple-Saint-Etienne-paré-de-son-plus-beau-Vortex

Le temple Saint-Etienne paré de son plus beau Vortex – ©Emmanuelle Van-Dinh pour My Mulhouse

Roland et Gérard m’ont précisé, par ailleurs, que cette œuvre d’art n’existait que parce qu’elle était attachée au réel, avec ses point d’ancrage (chaque cordon est effectivement fixé des deux côtés). Cet œuvre n’existe réellement et prend tout son sens que dans et grâce au lieu où elle prend vie.

Le Vortex est une installation artistique qui réunit et incite à une confrontation entre l’homme et l’œuvre. Pour Roland, c’est une manière de se confronter à l’art comme on se confronte au rapport à Dieu.

Il y aurait encore tant de choses à dire par rapport à ce Vortex… Mais le mieux, c’est quand même d’aller ressentir

Je ne peux finir ce long article (j’espère ne pas avoir perdu trop de monde au passage…) sans remercier Gérard Dumora, Jacqueline, Alain G., Alain B., Kevin, Alex, Hervé, Eric, Ray Mond, Jean-Louis (bénévole du temple) et bien entendu Roland Kauffmann. Sans eux, nos yeux n’auraient pas pu être ébahis de la sorte. Merci.

J’ai aimé : relire l’article… 😉
J’ai moins aimé : ne pas avoir pu assister à l’installation de ce Vortex :'(
Infos pratiques :
Le Vortex-1868 est visible au temple Saint-Etienne, Place de la Réunion à Mulhouse, jusqu’au 15 octobre 2015.

Tous les jours, sauf le mardi et les jours fériés, de 10h à 19h

Vernissage : vendredi 25 septembre 2015 à 18h30 !

Vous pouvez les suivre sur leur page Facebook, ou contactez par mail RayMond Weigel si vous êtes intéressés ou voulez des renseignements complémentaires : ray.weigel [ @ ] orange.fr.

Pour les remercier et leur donner un petit coup de pouce pour continuer, une boîte recueille votre générosité au temple et un financement participatif va être mis en place, à suivre…

Ah oui, j’allais oublier… Un Vortex va sublimer la Fête des Lumières à Lyon début décembre 2015… Mais chutttttt, je ne vous ai rien dit…

Classé sous : Associations, Expos

de

Amoureuse de ma ville, j'aime y vivre et y découvrir les perles culturelles qu'elle nous propose et nous offre en permanence (concerts principalement, expos, festivals en tout genre mais aussi jolies boutiques, endroits atypiques...). Et comme je dis toujours, quand j'aime J'AIME et j'aime partager ce que j'aime...

10 Commentaires

  1. Lindacher Monique dit

    Très bel article et superbes photos pour des oeuvres extraordinaires !!!
    Bravos à tous
    Monique

  2. Quel bel article, agrémenté de superbes photos….Cela donne envie d’y aller pour visiter ce magnifique lieu et sa magie intérieure.

    • Emmanuelle dit

      Merci Denis… Le Vortex-1868 est à contempler jusqu’au 15 octobre 2015… Il n’y a plus qu’à… après ce sera trop tard…

  3. Marie-Eve dit

    Je l’ai vu ce week-end : en effet c’est impressionnant. En plus c’était pendant l’heure musicale avec chorale gospel + salle comble !
    C’est du très beau travail, ça donne une autre dimension au temple. 🙂

    • Emmanuelle dit

      Ah oui… pendant un événement musical comme du gospel, ça doit prendre une autre dimension encore et encoooore…
      Il faut à tout prix que je me prévois ça aussi avant le 15 octobre…
      Et ça ne m’étonne pas que tu aies adoré Marie-Eve 😉

  4. Srdjan Trebotic dit

    I sow vortex installation before few days during my business trip.
    It is great idea and cathedral is perfect place.
    I was only unhappy with foggy weather and light wasn’t perfect but anyway it is amazing installation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *