Expos, Festivals, Musique
Commentaires (2)

Les Croqueuses d’Art

La Journée internationale des droits des femmes fut célébrée sous différentes formes le week-end dernier à Mulhouse. Parmi les manifestations proposées, la première édition du festival pour la promotion des artistes féminines alsaciennes, « Les Croqueuses d’Art », a mis à l’honneur la création artistique sous toutes ses formes. Petit compte-rendu de ces deux jours revigorants, féminins et particulièrement éclectiques !

Porté par l’association Darna, bien connue dans la vie culturelle mulhousienne depuis 2009, le festival « Les Croqueuses d’Art » a germé et a été impulsé par Elodie Cesbron, Lise Hugonet et Marina Zanon (de gauche à droite sur la photo ci-dessus avec le duo Phenix & Lexy), étudiantes en licence AGEC à l’UHA – oui oui, comme les promoteurs du récent et remarqué festival Pend’Art – et bénévoles au sein de la structure initiée par Yasid Berriche.

croqueuses d'art mulhouse

L’affiche du festival – © My-Mulhouse.fr

Monté en un temps record, ce festival de deux jours faisait écho, dans l’esprit, à des manifestations de renom, telles Les Femmes S’En Mêlent, mais en offrant une programmation pensée pour tous les goûts, en multipliant les formes d’expression. Cette riche idée fut indéniablement une réussite (vous l’aurez compris, j’ai aimé 🙂 ) ; petit tour d’horizon non exhaustif de ce que nous avons pu y découvrir…

Deux jours pour deux propositions totalement différentes mais résolument complémentaires

La première partie du festival fut musicale et s’est tenue au Vox, le bar de l’association Darna, sis au 29 rue de l’Arsenal, le samedi 7 mars au soir. Dans un Vox plein à craquer (heureusement qu’il y avait de nombreux fumeurs à l’extérieur, ça libéra un peu d’espace 🙂 ), le duo strasbourgeois soul-hip-hop (en réalité, difficilement cataloguable…) Phenix & Lexy aura su mettre l’ambiance, avec par exemple des reprises très personnelles de tubes comme « No Diggity » de Blackstreet ou « Summertime ». Un double set iconoclaste fort sympathique, à deux voix et une guitare, agrémenté en prime d’un featuring (faussement improvisé ?) avec deux rappeurs du groupe mulhousien qui n’arrête pas de monter et que je vous conseille fortement Sphère Primaire ! Une très bonne soirée en somme !

Dimanche 8 mars, rendez-vous fut donné au Carré des Associations pour une après-midi protéiforme, pour ce qui fut le cœur du festival. Belle prouesse que d’avoir réussi à conjuguer la photographie (engagée et « journalistique » avec Mélodie Ducourtioux, plus artistique avec Cathy Makaroff), le stylisme et la mode avec le défilé de la griffe Acidule, la peinture (Lady MKS), le street-art (Loredana Romano) et, en clôture, la performance d’art contemporain (mélange de théâtre et de danse par la franco-suisse Florine Chevrolet, membre du Théâtre L’Ecarlate). Le tout dans une ambiance conviviale et ensoleillée ; on se serait presque cru en vacances le temps d’un après-midi (vous me permettrez ici une digression en faisant une dédicace aux bénévoles réquisitionnées au sein de la promotion des trois Croqueuses et préposées aux crêpes et à la buvette ; vous avez assuré 😉 !).

Défilé d'Acidule - © My-Mulhouse.fr

Défilé d’Acidule – © My-Mulhouse.fr

Personnellement, et comme beaucoup a priori, j’ai été plus particulièrement touché par les portraits de femmes, en noir et blanc, de Cathy Makaroff. De belles photos agrémentées d’un court texte des modèles, dont certaines ne m’étaient pas inconnues « de vue ». C’est une sensation assez étrange, mais plutôt sympathique en fait, d’apprendre à connaitre des bribes de personnalité et de vie de personnes que l’on croise au gré de soirées, festivals ou concerts, mais que l’on ne connait finalement et uniquement que de visu…

J’ai apprécié également le regard porté par Mélodie Ducourtioux qui a offert, dans le cadre de ce festival, une sorte de « photo-reportage » de son séjour en Ukraine. Lecteur assidu de presse écrite et de grands reportages, j’ai donc été curieux de sa grille de lecture. Autre artiste invitée, Lady MKS n’est pas une inconnue pour qui fréquente le bâtiment 75 de DMC ; en effet, son atelier se situe à MOTOCO et certaines des œuvres exposées pour Les Croqueuses d’Art étaient visibles il y a peu lors des dernières opendoors.

Expo - © My-Mulhouse.fr

Expo – © My-Mulhouse.fr

Vous l’aurez compris, et qui lit mes articles au sein de notre magazine My Mulhouse le sait, je pourrais parler durant des heures des évènements culturels qui m’ont touchés, ainsi que de leurs promoteurs. En préambule, j’indiquais qu’il s’agissait d’une première édition de ce festival. Tout comme pour Pend’Art, les instigatrices des Croqueuses d’Art vont très prochainement partir pour de nouveaux horizons et je leur souhaite de belles réussites professionnelles et artistiques. Le concept perdurera peut-être, ou peut-être que de nouvelles idées émergeront. Dans tous les cas, ce festival confirma deux choses : 1) la jeunesse a du talent 2) Mulhouse continue sa mue et c’est tout à la fois heureux et passionnant !

Longue vie aux Croqueuses d’Art !

PS : l’exposition des photographies de Cathy Makaroff est transférée et se poursuivra au Vox dès le jeudi 12 mars 2015.

J’ai aimé : La diversité des formes artistiques et culturelles proposées, le dynamisme des Croqueuses d’Art, les lieux choisis. Bref, je ne vois rien à redire !
J’ai moins aimé : Sincèrement, rien. C’était un festival sympathique, éclectique et réussi.

Infos pratiques :
Toutes les informations (liens, sites Internet, etc…) sur les artistes présentes durant le festival se retrouvent sur la page Facebook.

L’exposition de Cathy Makaroff, en entrée libre, reprendra au bar associatif Le Vox, 29 rue de l’Arsenal, à Mulhouse, à compter du jeudi 12 mars 2015.

Pour aller plus loin :

Classé sous : Expos, Festivals, Musique

de

J'essaie de (dé)montrer à mon petit niveau la richesse de notre ville, son dynamisme, son ouverture, sa vitalité. Mes articles sont un petit hommage et un grand remerciement aux personnes qui se bougent pour animer notre ville !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *