Au fil des saisons
Commentaires (2)

Les Lamalas : petits agneaux de Pâques

En allant m’acheter un gros beignet au chocolat à la boulangerie près de la Place de la Réunion, j’ai pu constater que des gâteaux en forme de petits agneaux étaient mis en avant et en grand nombre dans la vitrine. N’étant pas originaire d’Alsace, je ne connaissais pas la tradition de la région, et c’est là que j’ai compris que c’était des Lamalas, les fameux agneaux de Pâques. Voici donc l’histoire de ma découverte gustative…

Histoire des Lamalas de Pâques

En me renseignant un peu, j’ai pu apprendre que les lamalas avaient, comme beaucoup d’autres mots alsaciens, plusieurs orthographes et prononciations : Lamele, Osterlamele, Lammele,…

D’après l’histoire que j’ai entendue, ces gâteaux sont très riches en œufs, ce qui permettait aux boulangers d’écouler leur stock d’œufs accumulé pendant la période de jeûne de la Carême.

Je me suis demandé au début ce que ces gâteaux représentaient (un cheval, un mouton, un chien…) et après renseignements il s’agit en fait d’un agneau choisi comme symbole pour représenter le Christ (n’oublions pas que Pâques est le jour de la résurrection de Jésus). La forme prend donc tout son sens !

La tradition des Lamalas

Les Lamalas sont donc des pâtisseries traditionnelles alsaciennes qui sont offertes le matin de Pâques aux petits (et je suppose aussi aux grands maintenant !). Cette tradition remonte au 16ème siècle, en 1519 plus exactement. Comme le veut cette tradition, les Lamalas sont confectionnés dans des moules en terre cuite qui permettent aux gâteaux de conserver leur bonne odeur d’œuf.

Vous pourrez remarquer qu’il y a toujours des petits drapeaux piqués dans les agneaux. Ces drapeaux peuvent représenter deux choses :

  • la papauté : dans ce cas les drapeaux sont jaune et blanc,
  • l’Alsace : les drapeaux sont rouge et blanc.

Mon verdict

J’ai acheté mon Lamala au Poulaillon proche de la Place de la Réunion (où ils sont très gentils d’ailleurs), et je suis rentrée chez moi. Je me suis préparé un thé aux agrumes avec lequel j’ai pu déguster mon Lamala. C’est une pâtisserie qui est très loin d’être sèche et accompagnée de mon thé, cela passait tout seul !

Au début, je me suis dit “Bof…”. Je ne savais pas du tout quelle texture les Lamalas allaient avoir, ni quel goût, et j’ai été un peu déçue sur le coup car je m’attendais à une texture nouvelle et un goût peut être un peu plus “spécial”. J’en ai donc mangé un petit bout.

Plus tard, j’avais un petit creux et j’ai donc re-testé. Finalement, il me fallait une seconde dégustation pour me rendre compte que la texture était vraiment fine, légère, comme si je mangeais un nuage. Comme c’est une pâtisserie qui comporte beaucoup d’œufs, on peut avoir la sensation que le gâteau est “humide”, et c’est très agréable.

Beaucoup de personnes m’ont dit que c’était une vraie tradition à Mulhouse de manger des Lamalas le matin de Pâques, et en dégustant cette pâtisserie, j’ai compris pourquoi ces personnes sont nostalgiques en pensant à cette tradition.

Dans ma région, il n’y a pas vraiment de tradition à Pâques, hormis les oeufs en chocolat, mais j’ai pu comprendre pendant mon séjour à Mulhouse que c’était une ville où la tradition n’a pas disparu et qui est même très présente.

J’ai aimé : la texture fondante et humide
J’ai moins aimé : quand il ne m’en restait plus !

Classé sous : Au fil des saisons

de

Venue d'ailleurs, j'explore Mulhouse et ses merveilles en me baladant à travers les rues et les différents quartiers. J'aime l'ambiance de cette ville ainsi que sa gastronomie que je découvre aux détours d'une rue ou d'un bon restaurant.

2 Commentaires

  1. Avril dit

    Rien de tel qu’un Agneau Pascal maison ! C’est un peu de travail mais ça vaut le coup 😉

    • Caroline dit

      En effet, si on les fait à la méthode traditionnelle, c’est avec des moules en forme d’agneaux, et je pense qu’il y a un coup de main à prendre ! En tout cas, on se régale du résultat !! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *