Associations, Portraits
Commentaire (1)

Les souvenirs de Mulhouse du Duo Désordre sur le M.U.R.

L’artiste Fred Hurst alias Liliome a vécu 40 ans à Mulhouse. Sa compagne Marie Meier est Savernoise mais c’est ensemble que ce « Duo Désordre » artistique a investi Mulhouse fin mai pour raconter sur le M.U.R. les souvenirs d’enfance et d’adolescence de Fred ainsi que les endroits marquants de la ville que Marie y a découvert elle-même.

C’est quoi le M.U.R. ?

Tous les mois depuis un an un artiste nous offre une œuvre éphémère sur le M.U.R. de la rue de la Moselle au centre-ville mulhousien. Ce concept artistique appelé Le M.U.R. pour « Modulable, Urbain, Réactif » est né à Paris en 2003 sous l’impulsion du peintre et sculpteur Jean Faucheur. L’association Le M.U.R. est officialisée en 2007 lorsque la Mairie du 11ème arrondissement de Paris cède à l’association un panneau publicitaire situé rue Oberkampf. Mulhouse a été la 5ème ville française à adhérer à ce projet de promotion de l’art urbain initié par l’association mulhousienne Épistrophe il y a tout juste un an.

fresque duo désordre mulhouse

La fresque de Duo Désordre et 2 membres de l’association Épistrophe, Lynda et Gaëtan – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Le M.U.R de Duo Désordre

le duo désordre au m.u.r de mulhouse

Le Duo Désordre, Fred Hurst et Marie Meier – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Les deux complices du “Duo Désordre”, nom sous lequel les deux artistes présentent conjointement leur travail, ont créé des vignettes de lieux et personnages de la ville qu’ils ont rassemblé en un grand patchwork doublé d’une carte de Mulhouse sur laquelle un numéro permet d’identifier l’endroit. On y trouve entre autres comme lieux mythiques le « Fantasio » et « La Péniche » ainsi que le Rugala Wirth, personnage haut en couleur tenancier du café « A la Cigogne » dans le quartier Nordfeld de mon enfance. Une autre image qui a éveillé en moi une belle émotion est celle du petit autorail rouge de la foire kermesse dans lequel plusieurs générations d’enfants ont vécu de moments de joies intenses.

autorail foire kermesse duo désordre

L’autorail de la foire kermesse – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Le vernissage

Le samedi après-midi vers 15h, jour du vernissage qui se déroule à partir de 18h, je passe rue de la Moselle pour voir l’avancement des travaux. Je retrouve sur ce puzzle une multitude d’endroits aujourd’hui disparus qui aussitôt réveillent en moi plein de souvenirs. Je suis pris dans mes rêveries lorsque je vois arriver la « Droukus », caravane richement décorée par Marie qui leur sert d’atelier itinérant, Droukus pouvant être traduit par maison de l’impression, maison qui entre nous m’a bien impressionné par son décor très coloré.

caravane atelier de duo désordre

La Droukus de Duo Désordre – ©Ray Mond pour My Mulhouse

Puis dans la discussion avec les artistes, j’apprends très vite que le public sera appelé à révéler ses propres souvenirs sur un panneau installé à côté de la fresque et à en indiquer l’emplacement sur la carte avec un numéro. L’impatient que je suis parfois n’a pas pu attendre et c’est avec émotion que j’ai été le premier à mettre un endroit de ma petite enfance, le kiosque en bois de couleur verte qui se trouvait sur le parking Montaigne dont je dévalisais les glaces et autres friandises au débuts des sixties. En soirée cette liste s’est rapidement allongée et l’évocation des souvenirs des uns et des autres a parfois provoqué des éclats de rire entre gens qui quelques instants avant ne se connaissaient pas … Un moment de grande convivialité.

Le M.U.R. du “Duo Désordre” de la rue de la Moselle est visible pendant tout le mois de Juin. L’exposition des œuvres de Marie Meier, dont l’univers personnel est constitué entre autres de crânes décorés et de pin-up caricaturées, et celles de Fred sont quant à elles visibles jusqu’au 14 juillet au Gambrinus, rue des Franciscains… À voir sans faute !

J’ai aimé : la personnalité de Marie et de Fred, leur talent artistique, l’idée de la fresque souvenirs qui m’a permis de retrouver un pan de ma vie et l’ambiance bon enfant qui règne toujours au MUR
J’ai moins aimé : ne pas avoir de Droukus aussi joliment décoré chez moi

Infos pratiques :
Sites web du Duo Désordre : www.atelierduodesordre.com, www.mariemeier.org, et liliome.blogspot.com.
Classé sous : Associations, Portraits

de

De nature curieuse, je m’intéresse à tout mais en particulier à l’Art sous toutes ses formes. Mulhouse, de par sa richesse artistique, culturelle et historique est un vrai bonheur pour le photographe passionné que je suis.

1 Commentaire

  1. Ramon CIURET dit

    Je m’y retrouve… Doux…Mulhouse… Chère ville de mon enfance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *