Expos
Commentaire (1)

Martin Parr : un regard tout en tendresse sur les Mulhousiens

C’est l’expo à ne pas manquer en ce début 2015 : « A taste for Mulhouse » met en lumière les habitants de la ville de manière décalée, insolite, et profondément attachante. Elle se tient à la Filature jusqu’au 10 mai : courez-y !

La photo par Martin Parr

C’est un photographe du quotidien, qui sait capter le détail et les gens dans ce qu’ils ont de plus ordinaire, pour les rendre extraordinaires, justement. Avec toujours une touche d’ironie, mais aussi de tendresse et de poésie, ses photos me parlent : elles racontent par exemple l’Angleterre du bord de mer, la société huppée aux champs de course, la campagne profonde irlandaise… Ses couleurs hyper réalistes, ses gros plans incroyables, et son sens du cadrage hors du commun en font un témoin très particulier de la société et de ses évolutions.

C'est l'heure du déjeuner, sous l'oeil de Tintin...©Martin Parr

C’est l’heure du déjeuner, sous l’oeil de Tintin… – © Martin Parr

Une atmosphère à la fois authentique et irréelle

Présent à Mulhouse pendant 5 jours, Martin Parr est allé rencontrer les habitants de la Cité. Plus d’une trentaine d’entre eux ont accepté de poser dans leur salon, ou de le laisser photographier leurs objets, leurs spécialités culinaires, etc. Toutes les photos ne sont bien sûr pas exposées (les habitants ont néanmoins reçu “leur” tirage) mais ce sont au total plus d’une centaine de photographies qui ont été sélectionnées, avec aussi deux autres séries, « The last resort » et « Sign of the times » en projection.

Valérie Marschall pose à côté de sa tarte Tatin et avec sa photo ©My-Mulhouse.fr

Valérie Marschall pose à côté de sa tarte Tatin et avec sa photo – © My-Mulhouse.fr

Je dois dire que ça fait un effet assez étrange de voir et de savoir que ce photographe mondialement connu a posé son regard sur un quartier que je connais bien : une vision à la fois proche et différente de « ma » réalité. J’ai particulièrement aimé les portraits du boucher et du cordonnier : même s’ils sont toujours en activité dans le quartier, l’œil de Martin Parr leur donne un cachet « hors d’âge », à la fois authentique et irréel.

Le boucher du quartier ©Martin Parr

Le boucher – © Martin Parr

Le cordonnier © Martin Parr

Le cordonnier – © Martin Parr

Les portraits des habitants dégagent eux aussi une atmosphère particulière, où l’on peut lire tout à la fois de la fierté, de la simplicité, de la gravité…

La dame aux chaussons rouges © Martin Parr

La dame aux chaussons rouges – © Martin Parr

Chez Martin Parr, chaque détail compte, ou plutôt, c’est le détail qui prend parfois toute la place : la canne sur son pied chez ce couple de retraités, les chaussons rouges de cette dame, les sachets de couleur derrière l’étal du boucher viennent apporter à ces photos très posées une touche d’absurde, de kitsch, d’ironie, qui les rendent irrésistibles. Et côté nourriture, voir la choucroute par exemple en format XXL, c’est une expérience :-).

J’ai aimé : savoir que Martin Parr a kiffé Mulhouse !
J’aurais adoré : pouvoir acheter le catalogue d’expo :-).

Infos pratiques : 
La Filature
20 allée Nathan Katz
68100 Mulhouse
Tel : 03 89 36 28 28
www.lafilature.org

Horaires de la galerie photo : du mardi au samedi de 11h à 18h30,
 les soirs de spectacles et le dimanche de 14h à 18h.

Le site officiel de Martin Parr :
www.martinparr.com

Classé sous : Expos

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

1 Commentaire

  1. Marie-Eve dit

    Sympa l’expo, j’ai bien aimé aussi ! C’est marrant de reconnaître des lieux et d’apprécier les spécificités de la ville à travers le regard de ce photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *