Divers
Laisser un commentaire

« Mémoire de formes »: la joie en cadeau

Le chorégraphe Philippe Decouflé et l’artiste polymorphe Nosfell unissent leurs talents pour un spectacle magique à découvrir à la Filature.

Ce n’est pas la première fois qu’ils travaillent ensemble, et ce n’est pas non plus la première fois que la Filature les invite à laisser libre cours à leurs univers. Nosfell et Philippe Decouflé ont créé un évènement exceptionnel, qui convoque la danse, les arts visuels et la musique dans un ébouriffant mélange des genres.

Philippe Decouflé © V. Baeriswyl
Nosfell ©Frank Loriou

De la joie et de l’humour, tels sont les fils conducteurs de ce « Mémoire de formes » qui nous tient plus d’une heure durant dans ses filets. On se souviendra d’une « bagarre » homérique, d’un magicien à la main qui repousse, de ces jambes sans corps qui se baladent. Mais dans le spectacle, l’émotion n’est jamais loin. La voix entêtante de Nosfell, qui en module les octaves, la puissance, apporte une présence charismatique et bouleversante aux danseurs. Les duos qui s’aiment, se frôlent, s’enlacent, font de leur danse une parade sensuelle et superbement graphique. Tout dans ce « Mémoire de formes » est alternativement feu d’artifice ou feu sous la braise, dans une incandescence qui touche en plein coeur. On en redemande.

Classé sous : Divers

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *