Activités sportives
Commentaire (1)

Mulhouse Basket Euro #2

Du 12 au 14 septembre derniers s’était tenue au Palais des Sports la seconde édition du Mulhouse Basket Euro, un challenge de présaison co-organisé par le FC Mulhouse et l’ASSM Pfastatt, offrant aux spectateurs un plateau d’envergure internationale, avec en invité vedette cette année un grand, un TRES grand d’Europe : le Panathinaikos Athènes.

Pour être honnête, j’avais un peu (beaucoup) peur avant l’ouverture de ce Mulhouse Basket Euro, deuxième du nom : j’avais assisté en 2013 à la première édition du tournoi qui offrait déjà un plateau tout à fait exceptionnel pour tous fans de basket (ou tout simplement de sport), mais j’avais alors été frappé, presque choqué, du peu de monde présent durant le tournoi pour de telles équipes ! La faute peut-être à un manque de communication. Pour cette deuxième tentative en 2014, force est de constater que la com’ et la couverture presse autour de l’évènement ont été renforcées et que les équipes engagées ne pouvaient laisser absolument personne indifférent !

Ce second challenge a repris la formule à quatre équipes se disputant la victoire du trophée Roland André sous la forme d’un mini-championnat durant trois jours de compétition. Le Bayern Munich (champion d’Allemagne en titre) et l’Etoile Rouge de Belgrade – deux équipes déjà présentes lors de la première édition et qui avaient offert du beau jeu – ont participé cette année. La SIG (vice-championne de France en titre, remplaçant Nanterre, alors championne en titre, comme représentante des équipes françaises) également, et, last but not least, un grand, un très grand club (sans vouloir manquer de respect aux trois équipes précitées) : le Panathinaikos Athènes (le « Pana » pour les intimes), six fois vainqueur de l’Euroleague. Un monument du basket européen.

sig pana mulhouse 2014

La SIG contre le Panathinaikos d’Athènes- © My-Mulhouse.fr

Pour ceux et celles qui ne s’intéressent pas vraiment au basket, et à fortiori au basket européen, sachez tout simplement que le Pana, si l’on veut faire une comparaison footballistique, est un peu l’équivalent d’un Manchester United ou d’un Milan AC. Voir jouer le Pana durant trois jours au Palais des Sports, c’est un peu comme si, au foot, la Juventus de Turin venait disputer une série de matchs amicaux au Stade de l’Ill. C’est un géant, une équipe avec une aura incroyable ; vous l’aurez compris, c’était donc de l’ordre de l’immanquable !

De grands moments durant tout le week-end

Pour raconter ces trois jours de compétition, je vais tâcher d’être bref et de ne surtout ennuyer personne à base de chiffres ou de statistiques de matchs, etc… Non, je vais plutôt raviver des souvenirs à ceux et celles ayant vécu l’évènement, et, j’espère, susciter l’envie à tous les autres de converger vers le Palais des Sports en septembre prochain (oui, c’est loin, mais ce n’est pas grave) pour venir voir et encourager ces sportifs ultra-talentueux !

Le Palais des Sports se souviendra des dunks monstrueux de Bangaly Fofana (SIG), qui a littéralement soulevé un panier sur l’un d’eux (on a frôlé le drame) ; de Boban Marjanovic, le géant serbe (2,21 mètres) de l’Etoile Rouge et véritable coqueluche du public (tout comme l’an passé d’ailleurs) : c’est bien simple, des cheerleaders des Scorpions de Mulhouse venues animer les temps-morts des matchs aux supporteurs en passant par les officiels, tout le monde voulait sa photo souvenir avec Boban, qui s’y prêta avec une immense gentillesse ; de la classe de Louis Campbell (SIG) ; des Flying Dunkers, époustouflants gymnastes (également présents l’an passé) reconvertis pour l’occasion en dunkers fous ; de la montée en puissance du Pana et de son pivot Esteban Batista (élu meilleur joueur du tournoi), qui ont littéralement surclassé le Bayern Munich (pourtant logique vainqueur du challenge cette année !) lors de leur dernier match ; de la victoire de Strasbourg sur ce même Pana par 79 à 73 lors du sommet de la deuxième journée car oui, même si ce n’était qu’un match amical, battre le Pana demeure toujours un petit exploit en soi.

les flying dunkers lors de l'euro de basket à mulhouse

Les Flying Dunkers – © My-Mulhouse.fr

Le basket-ball, comme tous les sports finalement, a également quelque chose de théâtral. En ce sens, l’entraineur du Bayern Munich, Svetislav Pesic, est un spectacle à lui tout seul (j’écris cela avec bienveillance), et surpassa tous ses collègues. C’est bien simple, je ne me rappelle pas l’avoir entendu parler normalement, je crois qu’il n’a fait que gueuler durant trois jours : contre ses joueurs, contre les arbitres, contre à peu près tout et n’importe quoi. Mais cela fait partie du personnage.

Enfin, certains joueurs se souviendront longtemps de ces trois jours, alliant le meilleur comme le pire. Un exemple : John Bryant, le pivot du Bayern. Brillant (vous me pardonnerez la similitude phonétique) lors de son second match contre l’Etoile Rouge où il aura activement participé à la victoire de son équipe (qui s’adjugera d’ailleurs le trophée à l’issue de cette rencontre), il aura cependant réussi l’exploit à côté de cela de cumuler quatre fautes personnelles en même pas trois minutes de match contre la SIG lors du premier match du Bayern et de se faire exclure du match face au Pana au troisième quart temps pour cause de seconde faute technique, bien aidé en cela par Esteban Batista, qui l’aura poussé dans ses retranchements.

estban batista mulhouse

Esteban Batista, meilleur joueur du tournoi – © My-Mulhouse.fr

Bilan du challenge

Le public aura été au rendez-vous en 2014, c’est la bonne surprise de cette édition ! Les équipes présentes auraient, certes, mérité mieux mais le public est venu au Palais des Sports, et ce même pour la soirée d’ouverture qui coïncidait pourtant avec la demi-finale de l’Equipe de France de basket durant les Mondiaux (match d’ailleurs retransmis sur un des murs du Palais des Sports). Mention spéciale aux supporteurs serbes venus en nombre d’un peu partout et aux supporteurs suisses du Pana !

Les matchs auront été de qualité et une troisième édition a d’ores et déjà été annoncée, le Bayern Munich ayant à ce titre visiblement donné son accord pour revenir défendre son titre.

Rendez-vous en septembre 2015 !

J’ai aimé : le prix très abordable du tournoi, l’affluence plus importante du public cette année, l’ambiance générale au sein du Palais des Sports (même si c’était par moment un peu poussif), voir jouer en vrai durant trois jours le Pana 🙂 !
J’ai moins aimé : le match d’ouverture du challenge entre l’Etoile Rouge de Belgrade et le Pana : un match plutôt fermé, hachuré, défensif.

Infos pratiques :
Une troisième édition semble d’ores et déjà en préparation pour septembre 2015. A suivre !
Site web : http://www.fcm-basket.fr
Classé sous : Activités sportives

de

J'essaie de (dé)montrer à mon petit niveau la richesse de notre ville, son dynamisme, son ouverture, sa vitalité. Mes articles sont un petit hommage et un grand remerciement aux personnes qui se bougent pour animer notre ville !

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *