Shopping

Quand une touche de Mondrian met un sacré coup d’art et de couleurs à Mulhouse…

Depuis quelques temps, Jean-Luc Naudin fait le buzz sur la toile, le papier, dans les rues mulhousiennes et à travers nos yeux et nos bouches, et pour cause…

Cet homme, à la tête des Ateliers Contemporains à Mulhouse, cette superbe boutique de meubles, de déco et d’art, design et contemporain, vient justement de la relooker pour en faire la Maison Mondrian dont j’avais aperçu vite fait une photo sur le net.

Juste le temps de faire “Wahouuuu que c’est beau” et de me dire qu’il fallait que j’aille voir cela de plus près…

Alors que ce n’était absolument pas prévu, je me suis arrêtée à Mulhouse et en ai profité pour me diriger vers la rue Paille, à savoir cette petite rue en plein coeur de Mulhouse et pourtant rue quelque peu oubliée ou, du moins, isolée…

Que nenni !!! Jean-Luc Naudin, à coup sûr, vient de la ressusciter avec son nouveau projet et sa maison Mondrian.

J’arrive rue Paille et là, en vrai, en grand, en formes et en couleurs, face à moi, se trouve une véritable oeuvre d’art… Ce n’était plus “Wahouuuuuu mais wouatchaaaaaaa !!!!”… Toute la façade extérieure de la boutique des Ateliers Contemporains a été refaite aux couleurs et lignes de Mondrian… Juste magnifique et presque improbable de trouver ça à Mulhouse et pourtant…

maison mondrian

La maison Mondrian, magnifique maison mulhousienne – © My-Mulhouse.fr

Jean-Luc Naudin, cet amoureux de design, d’architecture et d’art en général, y a pensé et il l’a fait… Et vraiment, j’ai juste envie de lui crier BRAVO et MERCI !!!

Il était dèjà 19h, la boutique était fermée mais le temps de prendre 2-3 photos, j’aperçois Jean-Luc à la fenêtre, aspirateur à la main (c’est beau ça comme tableau aussi 😉 ). M’apercevant lui aussi, alors que l’on ne se connaissait jusqu’alors que très peu et au travers des réseaux sociaux surtout, il ouvrit sa fenêtre pour, au final, venir m’ouvrir sa porte et me présenter sa maison…

Je découvre alors que Jean-Luc n’est pas tout seul, derrière lui il y a une femme, “sa” femme. Il me présente alors Irène Naudin Mascret, son épouse, grâce à qui et avec qui, il a eu un jour “cette idée folle”.

A eux deux, à deux voix, ils me racontent… J’écoute, je note, j’adore :

On a commencé à penser et à parler de ce projet à l’automne 2013. L’idée était non seulement de refaire entièrement la façade extérieure façon Mondrian mais aussi de repenser la surface de vente du magasin pour en extraire un espace totalement indépendant et y créer la Maison Mondrian à proprement parler.

On a mis 2 mois pour déposer notre dossier, les banques nous ont immédiatement suivis pour le financement. Le 20 janvier 2014, les travaux ont commencé, l’échafaudage a été enlevé le 26 mars 2014… 2 mois à peine de transformations, tant pour l’intérieur où il a fallu abattre des murs pour créer des espaces indépendants, un véritable nouvel univers, que pour l’extérieur.

J’entends par là que, quand Jean-Luc et Irène s’y mettent, ils ne font pas semblant !!! Je découvre un couple magnifique, aux regards émerveillés et complices, en totale osmose, une très jolie symbiose (c’est beau et c’est sans doute pour cela aussi que leur projet est si abouti).

jean luc et irene naudin maison mondrian

Jean-Luc et Irène dans la salle du petit déjeuner de la Maison Mondrian – © My-Mulhouse.fr

La Maison Mondrian est une maison d’hôtes, attenant au magasin, proposant 5 chambres, chacune d’une couleur différente, toujours à la Mondrian. On y trouvera bien entendu les 3 couleurs primaires, la jaune, la bleue, la rouge, mais aussi la noire et la verte. La déco est on ne peut plus soignée, épurée, classe et efficace… Chaque chambre a donc son code couleur et en guise de numéro de chambre, on trouvera justement ce code couleur à l’extérieur (inutile donc de chercher la chambre numéro 5, elle n’existe pas… De mémoire c’est la verte, je crois…).

chambre jaune maison mondrian mulhouse

La chambre jaune de la Maison Mondrian – © Maison-Mondrian.fr

Tout est présenté avec beaucoup de goût, de clin d’oeil, d’art, d’humour parfois aussi… Il présente d’ailleurs cette maison comme une maison de création qui servira aussi de galerie d’art.

Au bout du couloir, après être passé devant les 5 chambres, on trouve un espace commun, la salle du petit déjeuner (sans l’ami Ricoré :D) aux allures de vestiaires (vestiaires chics ceci dit… Et sans les mauvaises odeurs ;-)).

Jean-Luc est designer, architecte d’intérieur : c’est lui qui a dessiné tout l’intérieur, des plans de la maison jusqu’aux meubles que l’on peut y trouver ainsi que la façade extérieure.

Irène, quant à elle, est juste bluffante tant elle a de cordes à son arc : elle se présente comme une artiste pluri-disciplinaire qui touche à la photo, la peinture, le dessin, l’écriture, la céramique, la reliure de livres tout en étant passée par la case cinéma… What else? Sans doute beaucoup de choses à dire à son sujet, je me réserve un petit portrait que je vous présenterai ultérieurement, si vous êtes sages…

En l’espace de 10mn, debout dans son/leur espace, là où les murs sont jonchés de ses tableaux de styles très différents mais à chaque fois surprenants, elle m’aura raconté l’histoire de Mondrian, ce peintre hollandais du début du 20ème siècle.

J’ai les oreilles en alerte, j’aime découvrir et apprendre, surtout quand l’oeil de celui/celle qui raconte pétille :

Piet Mondrian, pionnier de l’art abstrait, voit dans les paysages qu’une alternance de lignes horizontales entrecoupées de lignes verticales qui les traversent, ses lignes sont particulièrement épurées. Il tendra de plus en plus vers le minimalisme et l’abstraction absolue. Au niveau des couleurs, il finira par se contenter des 3 couleurs primaires (le rouge, le bleu et le jaune) et des 2 non-couleurs (le noir et le blanc) qu’il abandonnera même un moment…

Elle me parla aussi de la revue De Stijl… Ne connaissant pas, je me suis renseignée :

De Stijl fut tout d’abord une revue d’arts plastiques et d’architecture, publiée de 1917 à 1928, sous l’impulsion de Theo van Doesburg et avec la participation active de Piet Mondrian. C’est un mouvement artistique, issu du néoplasticisme et ayant profondément influencé l’architecture du xxe siècle. L’ambition de De Stijl a été de donner un sens nouveau aux arts en les rapprochant, en les intégrant autour du désir de destruction du “baroque”, et par l’utilisation de couleurs et de formes « pures », en équilibre dynamique et comme en expansion, légères, et même, visuellement, en apesanteur ! Les mathématiques, la perfection de la machine, la vie en collectivité et l’anonymat des méthodes de travail à cette époque les ont stimulés dans leurs recherches..

Pffiouuu… Tout ça, je ne sais pas vous, mais moi ça me laisse baba… J’adore !!!

Bref, il y aurait encore tant de choses à dire, mais je vais peut-être m’arrêter là… Ah si, une dernière petite anecdote racontée par Jean-Luc :

Mondrian est décédé en 1944, il y a pile 70 ans… Nous ne le savions même pas, c’est un pur hasard… Vivant sans télé depuis 15 ans, nous ignorions que 2014 était une année où l’on communiquait beaucoup autour de Mondrian et de son courant.

Comme quoi les hasards font parfois bien les choses !!!!

Je finirai par la blagounette lancée par mon fiston en sortant :

Heureusement que son épouse ne s’appelle pas Anne… Tout cela ne serait pas si Anne’Naudin que ça sinon… 😀

J’ai aimé : l’accueil chaleureux et totalement improvisé que m’ont réservé Jean-Luc et Irène… Cet intéressant cours d’histoire de l’art… Cette visite privée… Bref… J’ai aimé la dynamique de ce couple et l’exploit de leur projet… Bon vent à vous, ça va dépoter, c’est certain !!!
J’ai moins aimé : le fait qu’il faille partir à un moment, j’aurais pu les écouter pendant des heures… Mais ce n’est que partie remise… Merci !

Infos pratiques :
Maison Mondrian
5 rue Paille
68100 Mulhouse
Tél. : 06 07 03 83 55
Site web : www.maison-mondrian.fr
Classé sous : Shopping

de

Amoureuse de ma ville, j'aime y vivre et y découvrir les perles culturelles qu'elle nous propose et nous offre en permanence (concerts principalement, expos, festivals en tout genre mais aussi jolies boutiques, endroits atypiques...). Et comme je dis toujours, quand j'aime J'AIME et j'aime partager ce que j'aime...