Associations
Commentaire (1)

Rencontre avec deux mulhousiennes dévouées et passionnées

A l’occasion de ses 25 ans, l’AMAC a fait une journée portes ouvertes le samedi 1er juin, jour de l’inauguration du pont Anna Schoen. Rencontre avec la directrice et la vice-présidente de cette association.

Me voilà dans les locaux de l’AMAC, 60 boulevard Roosevelt (tout près du pont Anna Schoen donc), parmi une foule d’invités. Je déguste mon petit croissant, choisi parmi toutes les belles choses qui étaient répartis sur les tables ou que l’on nous proposait sur des plateaux. J’observe un peu les affiches sur les murs, je prends les prospectus et en découvre un peu plus sur l’AMAC, Association Mulhousienne d’Aide aux Chômeurs. Je vois que des services à la personne sont proposés, je retiens ! L’AMAC est située dans le quartier Franklin. Les gens du quartier connaissent bien l’association, qui œuvre cela dit dans toute la couronne mulhousienne.

Puis on me présente la directrice et la vice-présidente de cette association.

Marie Pomes et Marie-Claude Chanvrier

Marie Pomes, vice-présidente (à gauche) et Marie-Claude Chanvrier, directrice (à droite) – © My-Mulhouse.fr

Marie Pomes vit à Mulhouse depuis 1980. Elle a connu l’AMAC car elle a eu recours à leurs services, puis elle s’y est impliquée en tant que vice-présidente. Elle qui était professeur d’histoire géographie découvre alors le monde de l’insertion professionnelle… « Quand on travaille dans l’insertion, on a un rôle utile, on voit que les choses bougent et on permet aux gens de se sentir valorisé en ayant accès à l’emploi. » C’est grâce à l’association que Marie a trouvé sa place à Mulhouse. Et en plus de son investissement au sein de l’association ? Elle a des occupations familiales en tant qu’heureuse grand-mère ! Elle est à la retraite, mais ne s’ennuie jamais.

Quant à la directrice, Marie-Claude Chanvrier, elle a toujours aimé le social et le contact humain. Elle a passé le BAFA puis le BAFD dans sa jeunesse, puis est devenue éducatrice. On ne peut pas en douter : c’est son domaine ! On lui a confié la direction de l’AMAC lors du départ à la retraite de l’ancien directeur, en 2005. La situation économique était très difficile. Depuis, « on essaie de booster par tous les moyens. Les objectifs sont de conserver l’association et de donner du travail à un maximum de gens » m’a-t-elle dit. Elle a tenu à me souligner que la mairie « jouait le jeu » en donnant du travail et en embauchant des personnes issues de l’AMAC.

Marie-Claude a une vitalité débordante, un sourire franc et communicatif. Selon les dires de Marie, elle « dirige l’association d’une main de fer » ! Ce que j’ai pu constater, c’est qu’elle s’impliquait entièrement et de façon « naturelle » dans cette fonction.

Vivre à Mulhouse, c’est comment ?

Puis nous parlons de Mulhouse et de ses belles transformations… « C’est une ville que j’ai appris à apprécier » me confie Marie, « je m’y promène avec plaisir. Mulhouse a beaucoup bougé depuis 15 ans, le centre-ville s’est embelli. Je trouve que la place Franklin est une réussite par exemple ! ». Elle apprécie le fait d’habiter en ville mais dans une maison entourée d’arbres et de verdure. Elle entend quand même les oiseaux chanter.

D’autre part, je confirme avec elle le fait qu’il y a toujours quelque chose à faire à Mulhouse. C’est bien vrai : l’agenda mulhousien est bien rempli et le mien a du mal à suivre. 😉

Voilà quelques mots de ma rencontre avec ces deux charmantes personnes. Pendant que nous discutions, une cliente de l’AMAC (depuis plus de 5 ans) est venue rencontrer « en vrai » le personnel : une visite sympathique et pleine de sourires. Moi aussi, je suis repartie avec le sourire. 🙂

Infos pratiques :
Association Mulhousienne d’Aide aux Chômeurs
60, boulevard Roosevelt
68068 MULHOUSE
Tél.: 03 89 60 05 60
www.amac68.fr

Vous pouvez souscrire à des services à la personne avec AMAC Services (ménage, espaces verts, nettoyage, déménagement, etc.). C’est simple et pratique, à la demande, avec déduction fiscale à la clé. Bon plan pour créer des relations sur Mulhouse, et dégager du temps pour vos sorties et loisirs !

Classé sous : Associations

de

J’ai toujours adoré prendre des photos partout où j’allais (restaurants, balades en ville…), et j’ai souvent rêvé d’être journaliste pour rédiger mes critiques. Je m'exprime donc sur ce blog avec plaisir, depuis son lancement.

1 Commentaire

  1. Marie-Eve dit

    Ah, je n’ai pas éprouvé plus de difficultés à me garer qu’auparavant, mais ça doit dépendre de la place, de l’horaire, etc… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *