Évènements / Festivals
Laisser un commentaire

Retour sur les Scary Nights 3 au Parc de Wesserling !

Cette année, il m’était inconcevable de ne pas fêter Halloween. Pour assouvir cette envie, j’avais un objectif : trouver un évènement original, et de préférence sans enfants ! J’ai découvert ainsi le principe des Scary Nights, au Parc de Wesserling !

Par l’intermédiaire de multiples médias, les informations concernant cet évènement me plaisaient, me titillaient la rétine. Tout d’abord, le fait que c’était annoncé comme étant « Interdit aux moins de 18 ans » promettait que les Scary Nights soient véritablement horrifiques, et/ou qu’il y aurait potentiellement un peu de cet humour mal placé que j’ai tendance à apprécier. Ensuite, l’absence d’enfants était ainsi garantie et ça, voyez-vous, c’est une joie incommensurable car bon sang, j’avais besoin de ne pas en voir au moins une fois dans l’année ! Deuxième argument : cela annonçait quelque chose d’interactif où nous devenions « acteur de notre propre film d’horreur » et là, c’est ma curiosité qui a été piquée à vif !

Bien évidemment, je suis courageuse mais peu téméraire. J’ai donc proposé cette sortie à une amie de longue date qui a déclaré, je cite « Aurore, je te déteste » quelques fois, et d’autant plus lorsqu’il y a eu ces charmants personnages qui se sont présentés :

Les psychopathes armés d’une tronçonneuse ont trouvé une victime ! - ©Aurore Keller pour MyMulhouse

Les psychopathes armés d’une tronçonneuse ont trouvé une victime ! – ©Aurore Keller pour MyMulhouse

Laissez-moi donc vous expliquer le concept et vous raconter ma soirée du dimanche 30 octobre !

L’organisation des Scary Nights

C’est un évènement qui se tient chaque année dans un lieu différent. C’est organisé par l’association «  Fantastic Shows Productions ».

Cette année, cela a eu lieu du 28 au 31 octobre inclus, de 20h à 00h, au Parc de Wesserling (note pour moi-même : n’écoutes plus ton GPS et suit les panneaux jaunes). Trois animations ont eu lieues et prenaient la forme de labyrinthes thématiques (mines, orphelinat et cirque).  L’accès était payante (15 €). Une quatrième animation était prévue (pour 2€ de plus) mais a été annulée : l’attraction 360°, qui usait de la réalité virtuelle. Je ne saurai jamais ce que c’est exactement, ce qui constitue une intense frustration. Fort heureusement, j’ai été remboursée mais je regrettais de ne pas voir l’information affichée car ce n’est qu’à la caisse que nous en avions été avisés.

L’animation des personnages à l’extérieur

Chaque labyrinthe avait sa propre file d’attente, gérée par un personnage qui nous faisait rentrer par petits groupes. Coup de cœur pour la femme à l’entrée de l’orphelinat : « AAAAAHHHH, partez ! C’est moiiii quiii ouvvvvreeee la pooooorte ! », ce qui est une très bonne façon de gérer les entrées non désirées. Les files d’attente étaient aussi l’occasion de voir des personnages interagir avec nous, et nous faire ainsi passer le temps de manière plus … agréable (je ne sais pas si c’est le terme le plus approprié à la situation). Je retiens également les moments de rire que les visiteurs ont partagé face à des situations loufoques ou vis-à-vis de certains personnages complètement excentriques, tout cela ponctué par quelques blagues plus ou moins de qualité.

Je vous présente, par exemple, ce charmant boucher, d’une sociabilité toute particulière et qui savait se faire comprendre sans même parler (les personnes ayant assisté à sa prestation comprendront) :

Le boucher - ©Aurore Keller pour MyMulhouse

Le boucher – ©Aurore Keller pour MyMulhouse

Il y avait également des zombies, dont un couple de mariés. Mention spéciale pour la mariée qui s’arrêtait face à certaines personnes et les fixaient. J’ai été une des heureuses élues et la lutte fut périlleuse mais je n’ai pas cédé un seul instant ! Je pense également à ce charmant fou en camisole qui nous criait d’aller à l’orphelinat, en y ajoutant les formes par un rire ô combien cristallin (digne du Joker, en pire).

Bien évidemment, le clown se présentant sous le nom de Boubiboubiboobs (plein de moments emplis de poésie ce soir-là) était aussi de la partie et mérite d’être présenté :

C'est lui ! - ©Aurore Keller pour MyMulhouse

C’est lui ! – ©Aurore Keller pour MyMulhouse

Ce personnage faisait du grand spectacle et était des plus excentriques ! Je crois que c’était un des personnages préférés des visiteurs !

Dans les labyrinthes …

Pour les labyrinthes, il m’était impensable de prendre des photographies car je voulais vivre le moment avec des conditions propices à la potentielle frayeur. Donc, il vous faudra vous appuyer sur votre imagination !

L’ambiance était installée dès l’entrée : éclairages minimum ou éclairages extrêmes (type boîte de nuit), musique, personnages du plus au fou au plus dangereux, … Tout y était pour que ça me plaise.

Plusieurs bémols (relatifs) sont néanmoins à noter :

  1. Dans le labyrinthe de l’orphelinat, nous avions la tête dans le brouillard à un moment donné. Ne supportant pas d’avancer sans voir où je vais, j’ai pris tout naturellement mon amie en pare-feu, car mon instinct de survie prime sur toutes mes relations sociales et j’en suis bien heureuse attristée !
  2. J’ai grillé de nombreux personnages avant même qu’ils aient le temps de nous effrayer, ce qui est tout de même incroyable quand je veux me prendre au jeu et que je n’y arrive pas ! Bien évidemment, toujours attaché à mon altruisme et à mon souhait de ne pas gâcher le plaisir des autres, je ne prévenais pas les personnes qui étaient avec moi, y compris mon amie. C’était très rigolo.

Bref, les réjouissances étaient de mise et j’étais allégresse, SAUF dans les mines. Tout allait bien dans ses mines, le décor était sympathique, nous invitant à faire un tantinet de spéléologie (‘ttention à la tête). Mais s’il y a une chose que je ne supporte pas dans les films d’horreur, ce sont les morts vivants ou revenants rampants  ! Alors imaginez mon désarroi lorsque j’ai vu une forme sur le sol au bout d’une des allées … qui s’est soudainement élancé vers nous, avec une certaine agilité et rapidité (chapeau l’artiste !). Je peux vous assurer qu’à ce moment-là, j’ai bel et bien réagi avec sincérité, tout comme mon amie d’ailleurs !

 

En conclusion, je vous conseille de tenter ce type d’expériences pour la période d’Halloween car l’ambiance était fort sympathique ! Pour faire l’ensemble des animations, nous avons pris approximativement deux heures !

 

J’ai aimé : les labyrinthes thématisés, l’ambiance, les personnages
J’ai moins aimé : l’absence d’indication concernant l’animation annulée
Infos pratiques :    
Scary Nights
Site : http://www.scarynights.fr/

 

 

 

Classé sous : Évènements / Festivals

de

Passionnée par la culture au sens large, formée pour travailler dans les musées, curieuse de tout… Pourquoi ne pas vous faire partager mes découvertes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *