Théâtre
Laisser un commentaire

Stage d’initiation au théâtre d’impro : une belle découverte !

Samedi dernier, les Impropulseurs proposaient, dans le cadre de la journée nationale de l’impro, de découvrir la discipline. J’y suis allée… et j’ai survécu :-).

Le petit stage de découverte débute à 13h30, et on est tout à l’heure ou presque. Au total, on est une douzaine de personnes, de tous âges et horizons, avec l’envie vrillée au corps d’en découdre avec la scène (ou pas). Bon, il n’y a pas de spectateurs, donc déjà la scène est beaucoup moins impressionnante. Et puis, nos deux formatrices, Perrine et Rachel, étaient bienveillantes.

De l'initiation à la scène, il n'y a qu'un pas (ou presque :-)) - © Les Impropulseurs

De l’initiation à la scène, il n’y a qu’un pas (ou presque :-)) – © Julie Frigeni pour Les Impropulseurs

Je ne sais pas forcément ce qui a motivé les autres, mais pour moi c’était assez clair : j’aime beaucoup voir les matches d’impro et je voulais tester mon « agilité créative » dans cet espace de liberté qu’offre l’improvisation.

La concentration et l’écoute, indispensables pour faire de l’impro

On commence par une mise en jambes. Et c’est là qu’on se rend compte que nos deux « instructrices » sont cruelles : des exercices de mémoire, des balles imaginaires de couleur à rattraper, des tas (au moins 4) de consignes à retenir, bref l’échauffement est sportif ! Ensuite, on a appris à occuper l’espace de la scène, créé des personnages qui devaient déambuler et entrer en contact, etc. Chaque exercice avait un but, expliqué par Rachel et Perrine (ce n’était donc pas juste pour se délecter de nos souffrances, ouf).

En seconde partie d’après-midi (les deux premières heures sont passées en un éclair), place à l’impro. Un sujet était lancé, puis on se concertait (avec une instructrice en renfort dans chacun des deux groupes), sans contrainte de durée ni de nombre de jouteurs. On en a fait plusieurs et c’était vraiment cool ! Par exemple, le premier sujet c’était « Fais pas ci », le second « La ligne blanche » Je ne sais pas si on était bons mais en tout cas on s’est tous je crois bien amusés (vous aussi j’espère, Rachel et Perrine).

J’ai aimé : la bonne humeur et la convivialité du stage
 
J’ai moins aimé : être complètement lessivée après 🙂

Infos pratiques :
Les Impropulseurs répètent et jouent dans la salle de l’AFSCO
27 rue Henri Matisse
68200 Mulhouse
Leur page Facebook : https://www.facebook.com/lesimpropulseurs
Classé sous : Théâtre

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *