Restos
Commentaire (1)

Un dîner au Cercle

J’aime bien découvrir de nouveaux restaurants et après une première expérience concluante un midi j’ai décidé de retourner au Cercle en soirée.

J’avais un dîner de prévu avec une amie qui a vécu loin de Mulhouse pendant un certain temps. Epicurienne et plutôt exigeante dans le choix de ses cantines, je voulais l’emmener dans un restaurant qu’elle ne connaissait pas : dans ma liste il y avait notamment le Petit Paris et le 4, j’ai finalement opté pour ma dernière découverte : le Cercle.

Une déco baroque

Côté déco, c’est baroque et classe : un magnifique lustre à l’entrée, des bougeoirs et des meubles de style, tables hautes ou basses au choix, des photophores avec des vraies (je crois) roses dedans, du jazz en musique de fond. L’ambiance est cosy, on s’y sent bien. Il y a aussi un caveau, qui peut être privatisé ou dans lequel on peut boire un verre. J’ai d’ailleurs été épatée par la sélection de rhums, de whiskys, de vodkas : ici pas du tout venant mais que des alcools exceptionnels. Il fallait bien cela pour marquer le côté « exclusif » du lieu.

Et on mange quoi ?

Côté carte, plein de choses me font envie. Il y a des plats atypiques, d’autres très traditionnels… et un burger dont on me dit qu’il serait le meilleur de Mulhouse ! Le jeune chef aux commandes du restaurant est passé par de belles maisons donc à priori la qualité est au rendez-vous. Et en effet, la première fois j’avais opté pour le skrei qui était divin, impeccablement cuit et joliment présenté avec sa petite résille noire.

Ce soir-là j’ai fait un « full viande » : en entrée le croustillant de boudin aux pommes et en plat le cœur de rumsteak. Mon amie opte pour un velouté de potiron suivi d’un tartare au couteau. L’entrée, originale et savoureuse, m’a séduite. Pour la suite j’avais demandé une viande à point qui m’est arrivée trop cuite… Elle m’a été changée sans souci, moins cuite mais toujours trop à mon goût. Accompagnée d’un verre de Cahors et de petits légumes croquants, je l’ai toutefois appréciée en me disant que la prochaine fois, je demanderai ma viande saignante :).

Le Cercle, restaurant mulhousien - © My-Mulhouse.fr

Le Cercle, restaurant mulhousien – © My-Mulhouse.fr

Côté dessert ce soir-là on a zappé car trop mangé et les propositions étaient gourmandes mais pas vraiment aériennes ! Un petit café et nous sommes reparties dans les rues mulhousiennes…

J’ai aimé : le cadre, mon entrée
J’ai moins aimé : les frites, pas « maison » hélas

Infos pratiques :
Le Cercle
1 rue des Tondeurs
68 100 Mulhouse
Tél. 03 89 42 43 15
Classé sous : Restos

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

1 Commentaire

  1. Arielle dit

    Notre regard serait-il toujours plus positif la première fois ? Ou simplement plus objectif la seconde fois ? Je parle de revenir manger au même endroit, bien sûr…
    Encore empreint des sentiments liés à cette fameuse première fois, on reste convaincu de retrouver l’identique. Mais voilà… Il s’avère qu’hier soir, notre petite virée au Cercle n’a pas obtenu une très bonne note.
    Effectivement, les petits éléments perturbateurs tous additionnés nous laissent un peu sur notre “faim”. Non pas que le sentiment de satiété n’ai pas été au rendez-
    vous, non, MAIS quoi de pire que la fâcheuse impression d’être pressé (ées- en l’occurence) comme des citrons, de se sentir obligées de choisir viiiite, de manger plus viiiiiiiite, tant la serveuse nous sollicite souvent. Nous en étions presque à culpabiliser mon amie et moi hier soir, d’être venues au resto aussi pour TCHATCHER comme des filles et non seulement pour se NOURRIR.
    De surcroît, (certes, seules 3 tables étaient occupées) nous avons eu droit à une cacophonie fort gênante provenant de la cuisine et nous imposant une musique aux antipodes de la petite ambiance jazzie émanant de la salle.
    Bien, ça n’a pas duré longtemps….
    Mais voilà que la serveuse décide de ranger les nombreux couverts juste là, à côté de nous.
    Bien, on parle plus fort cinq minutes…
    Positivons, mon risotto aux asperges fut divin, et mon amie a apprécié son burger tout spécial. Au fait, j’ai oublié de le goûter ! Tout ça accompagné d’un excellent
    verre de Cahors. Nous sommes des filles raffinées, quoi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *