Se déplacer
Laisser un commentaire

Vélocité : Mulhouse à vélo en liberté !

J’ai habité dans différents quartiers de Mulhouse et pour me rendre au centre-ville où je bossais, je prenais mon vélo. Un super vélo, attention messieurs dames, venu tout droit d’Amsterdam, avec rétrofreinage et tout. Un jour, je me le suis fait voler (ok, je n’avais pas investi dans un super cadenas) et depuis je n’en ai pas racheté. Ce qui ne m’empêche pas de circuler en vélo à Mulhouse…

Pratique, simple, pertinent : vive Vélocité

J’ai donc pleuré pendant quelques temps la disparition de Choupette (ou Titine, je lui avais trouvé un petit nom bien débile), puis j’ai opté pour les transports en commun ou la marche à pied selon la météo et l’humeur du jour. Plus tard, j’ai remplacé Titine par une Titine à moteur et j’ai savouré le confort de la voiture… avant d’en découvrir les inconvénients (budget, parking, pollution, etc.). Du coup, pour les petits trajets dans Mulhouse intra-muros, pourquoi ne pas opter pour Vélocité ?

J’avais expérimenté le concept à Paris (plus jamais !), à Besançon (fabuleux), je n’avais pas encore testé le vélo en libre accès à Mulhouse. L’autre jour, je me suis armée de courage (il en fallait au vu de la météo) et je me suis dirigée vers une station où m’attendaient sagement une palanquée de vélos identiques à ceux que j’avais déjà utilisés ailleurs.

vélocité mulhouse

Une borne Vélocité à Mulhouse, place de la Réunion – © My-Mulhouse.fr

Pour prendre un vélo, rien de plus simple, c’est très bien expliqué, il n’y a qu’à se laisser guider. Et puis, c’est très modulable : pour un jour, une semaine ou à l’année, les formules conviennent je pense à tout le monde. En ce qui concerne les vélos, rien à dire : ils sont robustes et bien équipés (big up pour le petit panier devant où je peux mettre mes affaires de piscine ou les pêches achetées au marché). De plus, il y a de nombreuses stations à Mulhouse pour prendre ou poser son vélo, c’est vraiment pratique !

Quand aux pistes cyclables, ce n’est pas encore parfait mais je trouve que cela s’est beaucoup amélioré depuis l’époque où j’arpentais les rues de Mulhouse avec Titine, ou Choupette (celle à deux roues).

J’aime : la simplicité d’utilisation, le prix, le panier 🙂
J’aime moins : le casque n’est pas inclus dans la location (et parfois franchement ce serait bien nécessaire).
Toutes les infos sur le site (très complet) : http://www.velocite.mulhouse.fr
Classé sous : Se déplacer

de

Au début, de l'indifférence, puis de l'attachement, ensuite un rejet total, et aujourd'hui je l'aime aussi tendrement que sereinement. Une histoire d'amour classique, donc, que j'essaie de raconter à ma façon, avec les mots que j'adore manier et les images qu'elle m'offre chaque jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *