Marché de Noël 2012
Commentaire (1)

Vivement le Marché de Noël de Mulhouse !

Je me balade dans le centre-ville de Mulhouse – nous sommes déjà mi-novembre – une année de plus s’est écoulée. L’excitation est à son paroxysme et l’on voit ça et là s’organiser des préparatifs. Sur la place de la Réunion des gens s’affairent ; on monte les chalets en bois qui pendant cinq semaines abriteront les différents stands d’artisans présents sur le Marché de Noël. Ca y est, le mot est lâché : « Noël ». Qu’est-ce que cela évoque ? Pour un mulhousien, comme moi…

Un conte d’hiver pour enfants… et pour adultes

J’ai toujours trouvé que Noël était une période très particulière à Mulhouse. Un grand moment de fierté communale, une trêve dans la monotonie hivernale où les gens montrent l’envie de partager, de s’émerveiller et de rêver. Pourquoi ? Je ne sais pas trop…

Si, peut-être : faut dire qu’on fait les choses en grand chez nous : un sapin de 18 mètres de haut et une grande roue, ça en jette ! Sans parler des illuminations, chaque année plus brillantes et plus colorées. Les choses ne pourraient pas toujours être comme ça ? Une partie de moi me fait dire qu’on s’en lasserait.

Tu crois encore au Père Noël ?

Mais pourquoi on l’aime autant ce marché ? Pour le vin chaud qu’on y sert ? J’ai quelques amis qui le pensent très fort. Mais y’a pas que ça ! Les odeurs, la bonne humeur… Tout ça nous rappelle notre enfance. Le pain d’épices nous réconforte, c’est tellement sucré et collant. Et toutes ces petites figurines qu’on peut acheter dans les chalets…

C’est peut-être ça en fait : pendant plus d’un mois on se force à redevenir des enfants, on veut croire au Père Noël, croire tout court. Ou espérer ?

marche noel mulhouse

Marché de Noël 2011 - © OTC/Catherine Kohler

Cet article lance la saison 2012 du Marché de Noël sur My-Mulhouse. Nos contributeurs publieront d’autres articles afin de partager leur vision de cette grande fête populaire.

Classé sous : Marché de Noël 2012

de

Mulhouse c'est un peu comme le café : on n'aime pas ça au début et une fois passées les trois, quatre premières fois, on commence vraiment à l'apprécier puis on ne peut plus s'en passer. Mulhouse c'est ma ville, mon espoir et je vais vous la raconter !

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *