Se déplacer
Commentaire (1)

Vivre à Mulhouse sans voiture : faisable ?

Vivre à Mulhouse sans avoir de voiture, est-ce que c’est faisable ? La réponse est oui, bien évidemment ! Je vous donne un exemple de personne qui se déplace uniquement en transports en communs : moi-même ! 

voiture ou bus à Mulhouse

Voiture ou bus à Mulhouse ? – © My-Mulhouse.fr

Je me suis fait cette réflexion récemment : c’est quand même une chance d’habiter à Mulhouse lorsque l’on n’a pas de voiture. J’ai grandi dans une petite ville, avec des bus toutes les heures, alors je peux vous dire qu’à Mulhouse, la fréquence des bus, ce n’est absolument pas comparable !

Je ne me suis jamais sentie bloquée par le fait de ne pas avoir de voiture. J’ai toujours pu me rendre partout où je voulais aller sans soucis, grâce au réseau Solea qui est assez étendu. Il est vrai que je passe quand même pas mal de temps dans les transports en commun tous les jours, mais finalement, combien de temps passent les automobilistes dans les bouchons ?

Pour vous donner un petit exemple :

  • Le matin, j’emmène mon fils à l’école en bus (uniquement pour quelques arrêts, mais quand il fait froid, c’est appréciable de ne pas avoir à marcher !). Ensuite, je prends le tram et le bus jusqu’au travail. Et le soir, rebelotte en sens inverse. Même si j’aimerais que le bus passe plus souvent au parc des Collines, et si je peste contre les chauffeurs soit trop en avance, soit trop en retard, globalement ça ne se passe pas trop mal.
  • Le samedi, je vais faire mes courses en tram. Quand j’ai le courage et l’envie, je pousse jusqu’à l’Île Napoléon ou jusqu’au Kaligone avec le bus. J’aime bien aussi le pôle 430, notamment pour aller flâner chez Alinéa. C’est plutôt bien desservi. Traverser les routes sur les passages piétons avec les voitures qui roulent comme des bolides, c’est par contre un peu moins marrant.
  • Pour les loisirs, le choix est varié. Les trams circulent le dimanche, et certains bus aussi. On peut donc se rendre à la piscine, au zoo, au cinéma, ou dans les différents parcs de la ville sans trop de problèmes.

En fait, je me suis déjà baladée un peu partout dans l’agglomération mulhousienne. Maintenant que je maîtrise plutôt bien les différentes lignes de bus et de tram, je tente les Vélocité. Mais là c’est plus délicat, parce que je n’ai pas encore bien repéré où se situent les stations, donc je n’ai pas toujours le réflexe.

En tout cas, il est tout à fait possible de vivre à Mulhouse sans avoir de voiture, et c’est même assez plaisant de ne pas se retrouver coincé dans les bouchons aux heures de bureaux. En plus, c’est meilleur pour l’environnement ! 😉

Infos pratiques :
Site web de Solea : http://www.solea.info/
Site web de Vélocité : http://www.velocite.mulhouse.fr/
Découvrez également l’auto-partage à Mulhouse avec Citiz
Classé sous : Se déplacer

de

Mulhousienne d'adoption, je suis peu à peu tombée sous le charme de cette ville. Sous ses airs de grande cité industrielle elle cache des tas de petits trésors que j'aime dénicher au gré de mes promenades...

1 Commentaire

  1. Franck dit

    Ah les transports en commun de Mulhouse…du temps de mon enfance (les années 75/85) le réseau de bus de ce qui se s’appelait alors la T.C.M, savoir les transports en commun de Mulhouse, était déjà très étendu et remarquablement bien organisé. La plupart des arrêts voyaient alors venir un bus à la fréquence de toutes les 12 minutes en moyenne. Je me souviens encore des n° de certaines lignes que je prenais régulièrement…le 4 qui faisait Riedisheim/ Dornach, le 9 qui partait de la place Furstemberger et avait pour terminus le Parc Wallach proche le centre équestre, les correspondances de certains trajets qui se faisaient Place de l’Europe. Mon abonnement scolaire me permettait de les emprunter tous, ces bon vieux bus rouges et beiges de marque Berliet je crois, dont certains avaient encore ce balcon à l’arrière dans lequel nous allions fumer en pensant que nous étions de vrais hommes…les temps et les mœurs…Je souhaite aux habitants de ma ville natale que le réseau actuel de trams soit aussi efficace que l’étaient nos vieux bus diesel puants mais pour l’essentiel ponctuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *